Journée internationale des jeunes filles dans les TIC : L’importance des applications mobiles, du leadership et de l’entreprenariat féminin pour un développement durable

L’UNESCO s’est jointe au Ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal, Google et Sonatel dans la dernière journée d’un mois rempli d’activités dans le cadre de l’initiative YouthMobile, avec pour but la sensibilisation, la formation, l’apprentissage et la promotion du développement professionnel des jeunes filles dans le secteur des technologies de la communication et de l’information (TIC).

Le 28 avril, journée internationale des jeunes filles dans le TIC, instituée par l’UIT et célébré dans plus de 150 pays autour du monde, valorise les jeunes filles et les jeunes femmes et les encourage à poursuivre des études et carrières dans le secteur technologique à travers des formations en codage, en développement d’applications mobiles, et en informatique.

A Dakar, le Ministère des Postes et des Télécommunications, le Ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, l’UIT, l’UNESCO, Article 19, la Sonatel, et Google se sont réunis pour célébrer ensemble et souligner la croissance économique du pays à travers l’investissement dans l’éducation des jeunes filles dans le secteur des TIC. L’objectif de la célébration était d’assurer l’égalité entre hommes et femmes et permettre aux jeunes filles et aux jeunes femmes d’être de « puissants agents du changement» dans un secteur où les hommes se trouvent en majorité.

« Innover, créer et pas seulement consommer, prendre des risques et travailler en équipe va être le job de l’avenir » a souligné la modératrice d’un panel sur le Leadership au Féminin ; « il faut expérimenter, chercher ce que nous aimons, et apprendre à utiliser les outils à notre disposition pour créer le travail qui nous enrichit. »

« Nous vivons dans l’ère technologique, où les réseaux sociaux sont très importants. Si ils sont bien utilisés, ils peuvent être une fenêtre pour la visibilité et la promotion des entreprises » a souligné le représentant de la Sonatel « et si les filles sont l’avenir, il faut investir en elles et dans leur développement pour qu’elles puissent améliorer les conditions de vie de la société dans la communauté dans laquelle elles vivent » a ajouté la représentante du Ministère de la Femme, da la Famille et de l’Enfance du Sénégal.

« L’égalité des genres est un de nos priorités globales» a continué la représentante de l’UNESCO « en appuyant les initiatives du Ministère des Postes et des Télécommunications du Sénégal, nous assurons le renforcement durable des connaissances et capacités des femmes dans le domaine des technologies de l’information et de la communication ».

Suite à un mois de coopération étroite entre l’UNESCO et le Ministère des Postes et Télécommunications du Sénégal pour promouvoir la création d’applications mobiles par les jeunes femmes, la célébration était l’occasion de se lancer dans la prochaine étape de coopération entre les deux Organismes ; la création conjointe d’une application mobile dénommée appGENRE. L’Appgenre vise à sensibiliser la population sénégalaise et de l’espace CEDEAO sur la question du genre, en donnant des informations sur le genre, et l’égalité entre les jeunes, pour contribuer à réduire l’inégalité entre les sexes.

Au delà de l’annonce du lancement d’une application mobile développée par l’UNESCO et le Ministère ainsi que la remise des prix du concours Jiggen CI TIC organisé à l’UNESCO le 23 et 24 avril 2016, deux tables rondes ont été organisées pendant la journée de célébration des jeunes filles dans les TIC :

  • le développement des applications mobiles et leurs apports au développement durable, modérée par OSIWA avec la participation de l’UNESCO, Google, la Sonatel, et une femme entrepreneur et bloggeur numérique, et
  • le leadership au féminin dans les TIC avec la participation des femmes leaders dans le Secteur au Sénégal.

« La célébration a été très inspirante, avec l’échange et le partage des expériences des femmes leaders dans le secteur des TIC » ont commenté à l’unisson les nombreuses jeunes filles présentes à la célébration.

Les questions qu’elles ont posées sur « pourquoi les femmes devraient s’engager et se passionner au secteur des TIC » ont suscité l’intérêt des femmes panelistes, qui sont bloggeuses, entrepreneuses. Elles ont expliqué leur passion et curiosité d’expérimenter les outils disponibles dans les technologies et le contenu numérique dans le web qui leur permettent d’être autonomes, de résoudre les défis locaux pour le développement de leurs communautés, et d’œuvrer pour le bien-être d’autres femmes, filles et hommes.

Le mois d’activités conjointes a eu lieu dans le cadre de l’initiative YouthMobile. Créée en 2014 par l'UNESCO, l'initiative offre des cours d’introduction à l’informatique par la programmation (apprendre pour « coder ») et de résolution de problèmes (« coder » pour apprendre). L'initiative cible les jeunes garçons et les filles pour leur permettre d’acquérir des compétences techniques de base et la confiance nécessaire pour le développement, la promotion et la commercialisation des applications mobiles qui traitent des questions locales de durabilité. D'ici 2017, l'objectif global de l'initiative est de permettre à au moins 25.000 jeunes de développer les compétences du 21e siècle pour participer pleinement à relever les défis du développement durable dans leurs communautés. L'initiative initie les jeunes à l’entreprenariat et à la création d’opportunités d'emploi viables dans le secteur de la téléphonie mobile et des TIC.

L’UNESCO reste engagée aux thématiques de genre et d’éducation de qualité pour atteindre les objectifs du développement durable, afin de construire un monde juste et équitable d’ici à 2030. Suite à la réussite du mois d’activités menées dans le cadre de YouthMobile, l’UNESCO, le Ministère des Postes et des Télécommunications du Sénégal et la Sonatel, se réuniront prochainement pour développer une stratégie pour institutionnaliser et pérenniser la formation des jeunes femmes dans les applications mobiles, pour positionner le Sénégal comme un pays leader dans les TIC, l’entrepreneuriat féminin, et l’innovation.