Journée mondiale de la liberté de la presse 2015 : Donnons du souffle au journalisme ! Vers une meilleure couverture de l'information, l'égalité des genres et la sécurité des médias à l'ère du numérique

pressfreedom2.jpg

© UNESCO

L’UNESCO célèbrera cette année la Journée mondiale de la presse à Riga (Lettonie) avec une conférence de deux jours et la remise du Prix mondial de la liberté de la presse UNESCO/Guillermo Cano. La conférence à Riga se tiendra du 2 au 4 mai, parallèlement à des événements nationaux qui auront lieu dans une centaine de pays à travers le monde.

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, et le Haut-Commissaire aux droits de l'homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, ont publié une déclaration commune pour la Journée mondiale de la liberté de la presse, affirmant que : « Un journalisme de qualité permet aux citoyens de prendre des décisions éclairées quant au développement de la société. Il contribue également à dénoncer les injustices, la corruption et les abus de pouvoir. […] La liberté d’expression et celle de la presse ne sont pas des attributs de luxe que l’on peut attendre jusqu’à ce que le développement durable soit atteint. Ce sont elles qui permettent de jouir de tous les droits humains ; elles sont, par conséquent, essentielles à la bonne gouvernance et au respect de la primauté du droit. »

L’UNESCO se focalisera sur trois thèmes pour cette Journée mondiale de la liberté de la presse :

  • La nécessité d’un « journalisme de qualité », qui soit précis et indépendant, reste une préoccupation constante dans un paysage médiatique en perpétuelle évolution de par les divers développements technologiques et commerciaux.
  • Le déséquilibre de genre persiste dans les médias, 20 ans après la Déclaration de Beijing et son Programme d’action. Trop peu de femmes journalistes parviennent à accéder à des postes de responsabilités dans les médias. C’est pour cette raison que plus de la moitié des intervenants de la conférence seront des femmes, des cadres et des professionnels des médias du monde entier.
  • Le troisième thème porte sur la sécurité numérique, un sujet de préoccupation croissant car les communications numériques rendent difficile la sécurité des journalistes et de leurs sources.

Au cours de la conférence, l’UNESCO lancera Construire une sécurité numérique pour le journalisme, une étude examinant les menaces numériques auxquelles les journalistes et leurs sources doivent faire face. Il s’agit de la plus récente publication d’une série conçue pour aider les journalistes à améliorer leur sécurité professionnelle.

Lors de la Journée mondiale de la liberté de la presse le 3 mai (18h), la Directrice générale de l’UNESCO remettra le Prix mondial de la liberté de la presse au journaliste syrien Mazen Darwish, actuellement emprisonné, au cours d’une cérémonie en présence du Président de Lettonie, Andris Bērziņš. Le lauréat sera représenté par sa femme, la journaliste Yara Bader, qui est également la Directrice du Centre syrien pour les médias et la liberté d’expression et la lauréate du Prix Ilaria Alpi 2012, qui récompense les femmes journalistes qui n’hésitent pas à mettre leur vie en jeu pour la liberté de la presse.

D’autres intervenants majeurs à l’événement UNESCO à Riga incluent Edgars Rinkēvičs, ministre des Affaires étrangères de Lettonie ; Dace Melbārde, ministre de la Culture de Lettonie ; David Kaye, Rapporteur spécial des Nations Unies pour la liberté d’expression ; Flavia Pansieri, Haut-Commissaire adjointe aux droits de l’homme, HCDH ; Peter Greste, correspondant d’Al Jazeera emprisonné à cause de son travail ; Hamid Mir, présentateur à GEO TV ayant survécu à une tentative d’assassinat au Pakistan ; Maria Ressa, journaliste philippine et innovatrice dans le secteur des médias, PDG du site d’actualités Rappler ; Cilla Benko, Directrice générale de la Radio nationale suédoise.

La conférence sera partiellement retransmise en direct. Les éditeurs peuvent retrouver une sélection de citations des intervenants ici (en anglais).

***

Les journalistes désirant être accrédités pour couvrir les événements de la Journée mondiale de la liberté de la presse à Riga doivent contacter l’UNESCO sur l’adresse pressfreedom(at)unesco.org, et mettre M. Ming-Kuok LIM en copie mk.lim(at)unesco.org