Journée mondiale de la radio 2016 : rôle et enjeux en situation d’urgence et de catastrophe

17 Février 2016
Le 13 février 2016, près de 300 personnes ont pris part à la célébration de la Journée mondiale de la radio organisée à Libreville par le Ministère de la Communication en partenariat avec l’UNESCO. 
 
A l’initiative de l’UNESCO et ses partenaires, 16 radios et près de 300 participants ont répondu présents à la célébration de la Journée mondiale de la radio.
 
C’est la Directrice Générale de Radio Gabon, Mme Florence Mbagni Okinda, qui a ouvert la cérémonie officielle de cette journée à Libreville. Au centre de son discours, le rôle fondamental du médium et surtout la volonté de créer des nouvelles grilles de programmes pour répondre aux préoccupations de toutes les couches sociales.
 
Pour le Représentant de l’UNESCO au Gabon, M. Vincenzo Fazzino, la production et la diffusion de l’information par les radios en situation d’urgence ou de catastrophe sont tributaires, entre autres, de la liberté d’expression, de la sécurité des journalistes et de l’ouverture des fréquences radio. Il a par ailleurs souligné la volonté de l’organisation d’« oeuvrer aux côtés des autorités gabonaises pour le renforcement des capacités des professionnels des médias en général et de la radio en particulier en vue du développement des compétences requises pour travailler efficacement en cas d’urgence et de catastrophe.»
 
Pour le Ministre de la Communication, Porte-parole du Gouvernement, M. Alain-Claude Bilie- By-Nze, la journée mondiale de la radio est aussi l’occasion de rappeler l’importance de ce média en Afrique. Un outil d’oralité qui renforce les liens non seulement entre les professionnels mais aussi entre les communautés.
 
La Coordonnatrice du Système des Nations Unies au Gabon, Mme Evelyne Petrus-Barry, a quant à elle, insisté sur le fait qu’en dépit de la concurrence entre les médias, la radio reste le canal le plus utilisé et particulièrement dans les coins reculés, d’où son importance lors des situations d’urgence et de catastrophe.
 
Au terme des discours, les participants ont visité les stands d’exposition des radios présentes et assisté aux chorégraphies offertes par 50 jeunes représentants la radio Urban.Fm.
 
 
 
Officiels visitant les stands d’exposition des radios
Officiels visitant les stands d’exposition des radios
© UNESCO
 
 
Jeunes de la Radio Urban FM faisant une chorégraphie
Jeunes de la Radio Urban FM faisant une chorégraphie
© UNESCO
 
Plus d’informations sur notre site web : http://www.journeemondialedelaradio.org