A Kinshasa, Irina Bokova soutient le lancement de la campagne “Debout pour l’école!”

“La réalisation du droit à l’éducation est l’affaire de tous. Je suis fière de constater qu’ici, en République Démocratique du Congo, cela n’est pas un simple slogan, mais une conviction profonde tant l’engagement mutuel des autorités et de la société civile est fort. Continuez d’être les champions de l’éducation et, ensemble, relevez le défi de l’éducation pour tous!”, a déclaré la Directrice générale lors du lancement de la pétition “Debout pour l’école!” à Kinshasa le 16 décembre 2014, au côté de Gordon Brown, Envoyé Spécial des Nations Unies pour l’éducation mondiale, et en présence du Premier Ministre M Augustin Matata Ponyo et du Ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et de la nouvelle citoyenneté, M Maker Mwangu Famba.

L’objectif de cette pétition est de recueillir au moins 1 million de signatures en République Démocratique du Congo. Cette campagne globale, pilotée par « A World at School, » mobilise la jeunesse, les enseignants, la société civile, le secteur privé et des leaders religieux autour du plaidoyer pour la scolarisation universelle, qui se traduira par une grande pétition qui sera portée à l’Assemblée générale de l’ONU en septembre 2015.  Le défi lancé par “A World at School” est de faire de cette pétition la plus vaste jamais réalisée en faveur du droit à l’éducation, avec un nombre record de signatures. 

Au cours de ce lancement, plusieurs jeunes se sont exprimés sur les obstacles au droit à l’éducation en RDC, notamment le mariage précoce des filles, les abus et les violences sexuelles, le travail des enfants et leur recrutement dans des milices armées, ainsi que la situation difficile des enseignants en milieu rural ou en zone de conflit.  «L’éducation est un droit pour tous, pas un privilège » a affirmé Karentsa, une jeune étudiante. 

“Plus de 3 millions d’enfants n’ont pas encore accès à l’éducation en RDC. Cela représente 3 millions de bonnes raisons pour signer cette pétition, au nom de toutes celles et ceux qui sont exploités, abusés et manipulés, et pour changer leur avenir,” a affirmé Gordon Brown, invitant tous ceux présents à signer la pétition.

Le lancement s’est clos par une signature solennelle de la pétition par Irina Bokova, Gordon Brown et les ministres présents.  Citant Nelson Mandela, le Premier Ministre a conclu que “l’éducation est la meilleure arme pour changer le monde”. 

Plus tôt dans la journée, en visitant l’école primaire de Kasa Vubu à Kinshasa en compagnie du Ministre de l’éducation, la Directrice générale a eu l’occasion de s’entretenir avec enseignants, élèves et autorités municipales et entendre leurs préoccupations et aspirations - apprentissage des langues, formation des enseignants, enseignement scientifique des filles, équivalence des diplômes et violences en milieu scolaire ont été parmi les questions abordées.