L’éducation multiculturelle pour une citoyenneté globale au cœur de priorités du Gouvernement d’Andorre

Au cours de sa visite officielle en Principauté d’Andorre les 20 et 21 juillet, la Directrice générale de l’UNESCO, Madame Irina Bokova, s’est entretenue avec les hauts représentants du Gouvernement d’Andorre, en présence de S.E. Madame Maria Ubach Font, Ambassadeur, Déléguée permanente d’Andorre auprès de l’UNESCO, à l'occasion du 20e anniversaire de l'adhésion d'Andorre à l'UNESCO.

Lors de sa rencontre avec le Chef du Gouvernement, S.E. Monsieur Antoni Marti, Premier Ministre d’Andorre, celui-ci a souligné l’engagement de son pays dans les priorités de l’Organisation et notamment dans les domaines de l’éducation et de la culture. "Nous souhaitons être pleinement présents à l'UNESCO et rester très engagés dans des domaines qui sont au cœur du développement de nos sociétés." Il a poursuivi en évoquant la fierté de son pays de faire partie de l’initiative lancée par le Secrétaire général « l’Education avant tout » sous le pilotage de l’UNESCO. Irina Bokova, tout en félicitant le Premier Ministre pour l’adhésion de son pays à l’initiative, a invité celui-ci à se joindre à l’événement de haut niveau qui réunira les pays champions de l’initiative, dont l’Andorre, et qui se tiendra dans le cadre de la 39e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le 24 septembre prochain.  Le Premier Ministre a également tenu à souligner l’importance de la valorisation du patrimoine culturel et naturel, en rappelant que le site culturel et naturel de la Vallée de Madriu-Perafita-Claror, classée au patrimoine mondial en 2004 et couvrant 4 communes, recouvre 10% du territoire d’Andorre et a rappelé l’engagement des autorités au plus haut niveau dans la finalisation dans les semaines à venir du plan de gestion demandé par le Comité du patrimoine mondial. « Le Gouvernement et ses 4 communes sont activement engagées  à assumer une responsabilité accrue pour la préservation et la protection de la Vallée pour les générations futures » a déclaré le Premier Ministre.

Le Premier Ministre souligne le contribution d'Andorre dans ce cadre, forte de son expérience fondée sur une offre éducative publique  et gratuite qui réunit 3 ‎système éducatifs - catalan, espagnol et français  -  et de son expérience à la présidence du Conseil de l'Europe de novembre 2012 à mai 2013 durant laquelle l'Andorre à souhaite mettre l'accent sur l'éducation comme vecteur principal pour le développement des valeurs démocratiques et d'une citoyenneté mondiale. Le Premier Ministre a poursuivi en affirmant l'engagement délibéré de son Gouvernement en faveur du multilinguisme et du multiculturalisme. Cette approche se traduisant également dans les efforts déployés par le gouvernement andorran pour la présentation d'un dossier de nomination plurinational dans le cadre du Comité pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel par son pays, conjointement à la France et l'Espagne sur la tradition ‎pyrénéenne du solstice d'été qui sera examiné en 2015 pour une possible inscription. 

‎Au cours de sa rencontre avec S.E. Monsieur Gilbert Saboya Sunyé, Ministre des affaires étrangères d’Andorre, et de S.E. Madame Roser Suñé Pascuet, Ministre de l’éducation  et de la jeunesse, la Directrice générale a tenu tout particulièrement à féliciter le gouvernement pour son engagement appuyé à l’égard d’une éducation multiculturelle et multilingue axée sur la construction d’une citoyenneté globale et les valeurs démocratique dans le sillon de la président du Conseil de l ’Europe par l’Andorre. « Je nourris l’espoir que l’expérience très spécifique de l’Andorre dans ce domaine pourra nourrir sa contribution parmi les pays champions de l’initiative l’Education avant tout afin qu’elle soit partagée avec les autres pays champions et qu’elle puisse nourrir la réflexion globale en matière d’éducation dans le cadre de l’agenda global pour le développement durable post-2015 » a déclaré Irina Bokova.

Le Ministre Gilbert Saboya Sunyé a présenté nombre d’initiatives promues par son pays notamment au Népal, au Cambodge et en Bolivie afin de soutenir l’éducation technique et vocationnelle ainsi que l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’éducation. De même, le Ministre a souligné l’accent mis au niveau national sur les collectifs en difficulté, notamment relativement à l’accès à l’éducation pour tous au niveau primaire. « Notre modèle éducatif et sociétal est lié à notre parcours institutionnel et à l’histoire de notre pays faite des apports multiples et de la diversité culturelle et linguistique de la population qui a forgé l’identité andorrane » a déclaré le Ministre Saboya Sunyé.

Il a ensuite pour suivi en affirmant l’attachement de l’Andorre à l’initiative l’Education avant tout afin de créer des synergies entre les pays pour le partage des connaissances et des expériences et « l’élaboration de stratégies communes en faveur de l’émergence d’un consensus commun concernant les défis d’une éducation à la citoyenneté globale qui prenne en compte les valeurs démocratiques. »

« Notre but  principal est celui d’avoir des citoyens aptes à appréhender le futur et ses défis » a déclaré la Ministre de l’éducation,  Madame Roser Suñé Pascuet en soulignant la priorité accordée à l’éducation de qualité, mettant l’accent sur l’innovation et l’expérience acquise par l’Andorre dans l’adéquation des trois systèmes éducatifs du pays. A ce titre, l’utilisation de 4 langues dans le système éducatif andorran (catalan, français, espagnol et l’introduction partielle du portugais)  a été relevé comme offrant un atout considérable pour le développement des capacités des apprenants et leur sensibilisation aux valeurs de la diversité culturelle et de la citoyenneté globale.

La Ministre Roser Suñé Pascuet a tenu à rappeler que l’éducation multiculturelle et multilingue favorisant l’intégration et l’inclusion sociale demeurent les principes fondateurs de la politique éducative d’Andorre compte tenu de son histoire et de sa population au cours des dernières décennies. La Ministre a tenu à faire partager les avancées de son Ministère dans le développement de projets pilote en faveur de l’utilisation des nouvelles technologies pour l’apprentissage dès le primaire « l’échelle du pays relativement petite nous permet une expérimentation plus facile » a souligné Madame Roser Suñé Pascuet.

Irina Bokova a tenu à féliciter les hauts représentants du Gouvernement d’Andorre pour « leur engagement délibéré en faveur de l’éducation et de l’identité culturelle dans le développement d’une éducation de qualité favorisant par la même la mobilité et la justice sociale ». « Il n’y a pas d’éducation globale sans la prise en compte du multiculturalisme qui caractérise nos sociétés ». La Directrice générale a poursuivi en soulignant le rôle indispensable de la culture pour assurer la durabilité du développement et le soutien grandissant de nombreux pays dans la reconnaissance de la place de la culture et du secteur culturel pour la croissance économique, l’intégration et l’inclusion sociale dans le cadre de l’agenda global post-2015 pour le développement.  

Le Ministre de la culture, Monsieur Albert Esteve Garcia, a informé la Directrice générale des efforts accomplis par le gouvernement et par son Ministère en vue de progresser vers la finalisation du plan de gestion du site de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror afin de faire suite à la décision du Comité du patrimoine mondial de permettre l’accès au site tant aux habitants qu’aux touristes, en assurant la protection de celui-ci par le zonage de ses différentes parties et composantes naturelles et culturelles, et de développer des gîtes ruraux. Le Ministre a également formulé le souhait de développer la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel d’Andorre et a évoqué l’effort conjoint de l’Espagne, de la France et d’Andorre pour la présentation du dossier transnational de la tradition pyrénéenne du solstice d’été qui sera examiné par le comité intergouvernemental de la Convention sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel en 2015. Irina Bokova a félicité le Ministre de la coopération entre les 3 pays à l’initiative d’Andorre en faisant état de l’importance de cette sauvegarde au regard du développement durable de la région pyrénéenne

La Directrice générale a également rencontré le Président et la Vice-Présidente du Parlement d’Andorre, Monsieur Vicenç Mateu Zamora et Madame Monica Bonell Tuset, et effectué une visite du Parlement. La visite s’est poursuivie par une rencontre avec les 4 Maires de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror, site classé au patrimoine mondial. A cette occasion, la Directrice générale a tenu à féliciter les hauts responsables gouvernementaux pour la parité au sein du Parlement – mais aussi au sein du Ministère de la justice - soulignant les nombreux efforts qui restent à faire dans la majorité des pays en matière d’égalité.

Au cours de sa visite officielle la Directrice générale a également inauguré la 4e édition d’Art Camp dans le cadre de la Décennie internationale des Nations Unies pour le rapprochement des cultures (2013-2022), exposition d’artistes issus de 31 pays, aux côtés du Maire de la ville d’Ordino, Monsieur Ventura Espot, de Madame Elisenda Vives, Présidente de la Commission nationale andorrane pour l’UNESCO et de Monsieur Jean-Michel Armengol, Secrétaire général. Etait également présente à la manifestation Madame Hedva Ser, Artiste de l’UNESCO pour la paix et marraine de l’exposition, dont la sculpture « The Tree of Peace » a été inaugurée. Madame Bokova a également effectué un survol du site du patrimoine mondial, la Vallée de Madriu-Perafita-Claror, elle a ensuite rencontré des représentants de l’association des propriétaires privés de la Vallée.