L’UNESCO convie toutes les organisations de la société civile au Maroc afin de promouvoir la liberté d’information

La journée du droit de savoir est célébrée le 28 septembre dans le monde entier par des avocats issus de la société civile afin de rappeler l’importance de l’accès à l’information, droit de l’homme fondamental et partie intégrante du droit à la liberté d’expression.

À cette occasion, l’UNESCO a collaboré avec les organisations du Réseau marocain pour le droit d’accès à l’information (REMDI) afin de mieux faire connaître ce droit à l’opinion publique et en particulier aux jeunes du Maroc.

Intitulée « mobiliser l’art pour accéder à l’information », la célébration de cette année a proposé un espace d’expression sous toutes ses formes comme la peinture, la musque, le rap, le théâtre et des questionnaires pour illustrer et diffuser les principes et les moyens de jouir du droit de savoir au Maroc. À cette occasion, le bureau de l’UNESCO à Rabat a lancé une vidéo promotionnelle sur la liberté d’information, qui servira de support à une grande campagne au Maroc.

Le REMDI a également profité de cette occasion pour rappeler aux autorités marocaines les dispositions de l’article 27 de la Constitution, qui garantit le droit d’accès à l’information pour tous les citoyens et la nécessité de promulguer une loi dans ce même but. Lors d’une déclaration, les organisations de la société civile ont élaboré une première analyse du projet de loi 31.13, publié sur le site du gouvernement en juillet 2014.

L’organisation de cet événement a été rendue possible grâce au soutien du gouvernement de Finlande.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter :