L’UNESCO lance une nouvelle publication sur le maintien de l’ordre et la liberté d’expression

Le Bureau de projet UNESCO à Tunis a présenté à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, le 4 novembre 2014, le manuel pédagogique « Maintien de l’ordre et respect de la liberté d’expression ». Ce manuel, élaboré dans le cadre du projet de Formations de forces de sécurité sur la liberté d’expression, la liberté de la presse et de la sécurité des journalistes, vise à fournir aux forces de sécurité des outils à la fois théoriques et pratiques leur permettant d’exercer leur mission de maintien de l’ordre dans la respect des droits de l’homme, de la liberté d’expression et de la sécurité des journalistes.

Le manuel pédagogique a été lancé en présence de l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas en Tunisie, Monsieur Hans van Vloten Dissevelt et le Chargé de projet, Monsieur Samir Marmouri. Ce manuel représente une référence en matière de réforme du secteur de la sécurité sur les droits de l’homme, la liberté d’expression et la sécurité des journalistes.

La conférence régionale a permis aux professionnels des médias et représentants de la société civile de la région d’Afrique du Nord (Mauritanie, Maroc, Algérie, Tunisie et Libye) de découvrir le manuel et les différents aspects du projet de formation des forces de sécurité sur la liberté d’expression.

Ce projet, le premier de ce genre dans le monde arabe, est organisé avec le Ministère de l’intérieur de la Tunisie. Il a pour objectif d’améliorer les relations entre forces de sécurité et les journalistes, ce qui est particulièrement important en période de transition démocratique.

Le cycle de formations pour l’année 2014 a débuté en mai à Tunis dans trois lieux : l’Ecole national de formation des cadres de la sûreté et de la police nationale de Salambo, le Centre national de formation continue de la sûreté nationale de Carthage Byrsa, et le Centre de formation de la sûreté nationale de Tunis à Bouchoucha.

Ces formations ont été aussi organisées en septembre et octobre 2014 dans quatre régions en Tunisie : Kairouan, Sfax, Zarzis et le Kef. Chaque formation implique des sessions communes avec des officiers des forces de sécurité et des journalistes tunisiens.

Le projet de  « formations de forces de sécurité sur la liberté d’expression, la liberté de la presse et la sécurité des journalistes » est soutenu par l’ambassade du Royaume Pays-Bas en Tunisie.

>> Pour télécharger le manuel en français cliquez ici.