Lancement à Bonn de la Coalition mondiale « Unis pour le Patrimoine »

29 Juin 2015

Bonn, 29 juin – Dans le cadre de la 39e session du Comité du patrimoine mondial, réuni à Bonn (Allemagne) jusqu’au 8 juillet, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a lancé aujourd’hui une Coalition mondiale « Unis pour le patrimoine » dont l’objectif est de renforcer la mobilisation des gouvernements et de l’ensemble de la communauté du patrimoine en réponse aux dommages infligés au patrimoine culturel, notamment au Moyen-Orient.

« La menace est globale et la réponse doit être globale. Elle appelle une plus forte coordination des services nationaux, des échanges d’information entre Etats, et rien ne remplace, sur ces sujets, l’action des gouvernements »,  a déclaré la Directrice générale en présence de Maria Böhmer, Présidente du Comité du patrimoine mondial; Adel Shershab, ministre iraquien du Tourisme et du Patrimoine ; Tim Morris, Directeur exécutif du service des polices d’Interpol ; Gustavo Araoz, Président du Conseil international des monuments et des sites (ICOMOS) et Markus Hilgert, Directeur du Musée du Moyen-Orient ancien de Berlin.

« Notre principal défi est d’arriver à faire travailler ensemble tous les acteurs engagés dans cette lutte : les policiers, les douanes, les musées, les gouvernements, le monde de la culture, les organisations humanitaires et de sécurité, la société civile et les médias. Il faut créer de nouvelles alliances pour répondre aux nouveaux défis de l’extrémisme violent », a encore souligné la Directrice générale.

« Le lancement de cette coalition marque une étape importante dans notre lutte contre les destructions du patrimoine culturel en Iraq et dans le reste du monde », s’est félicité Adel Shershab.
      
Le Comité du patrimoine mondial a par ailleurs adopté au cours de sa session du matin la Déclaration de Bonn sur le patrimoine mondial qui condamne « les attaques barbares, les violences et les crimes perpétrés ces derniers temps par ce qu’on appelle l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), également appelé Daesh, à l’encontre du patrimoine culturel en Iraq, y compris le site du patrimoine mondial à Hatra, ce qui rappelle les destructions insensées à Bamiyan, à Tombouctou, et en d’autres lieux »  et exprime sa vive préoccupation concernant d’autres sites comme Palmyre (Syrie) ou la Vieille ville de Sana’a (Yémen). La Déclaration recommande que la dimension culturelle soit intégrée aux efforts de maintien de la paix des Nations Unies lorsque cela est nécessaire et que l’UNESCO coordonne la réponse internationale relative à la protection du patrimoine en situation de conflit ou de catastrophe naturelle.

« La Déclaration de Bonn adoptée par le Comité du patrimoine mondial témoigne de la volonté commune de protéger les biens du patrimoine mondial face à toutes les menaces  […]  C’est un texte important qui  s’adresse aux Etats mais également à la société civile », a déclaré Maria Böhmer. « L’Iraq et les autres pays menacés ne sont pas seuls. Nous les aiderons », a poursuivi la Présidente du Comité du patrimoine mondial.

La Coalition mondiale « Unis pour le patrimoine », qui vise à mobiliser les acteurs au-delà du milieu de la culture et du patrimoine,  a également pour vocation de sensibiliser le public, notamment les jeunes, au rôle fédérateur de la culture. Elle prolonge les efforts déjà déployés par l’UNESCO pour coordonner le travail technique entre les différentes agences et institutions spécialisées, et la mobilisation des jeunes et de la société civile sur les réseaux sociaux.

En mars 2015, la Directrice générale a ainsi lancé à Bagdad (Iraq) la campagne #UnisPourLePatrimoine [#Unite4Heritage] sur les réseaux sociaux. L’UNESCO a également réuni tous les responsables des organisations impliquées dans la lutte contre le trafic illicite afin d’accélérer la mise en œuvre de la Résolution 2199 du Conseil de sécurité des Nations Unies qui interdit le commerce d’objets culturels en provenance de Syrie et d’Iraq.

Toujours dans le but de mieux coordonner l’action des différents acteurs, les présidents des six conventions culturelles de l’UNESCO* se réunissent pour la première fois à Bonn le 29 juin au soir afin de renforcer la synergie entre ces différents textes et de coordonner davantage leurs actions.

***
Convention pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé (1954) ; Convention cernant les mesures à prendre pour interdire et empêcher l’importation, l’exportation et le transfert de propriété illicites des biens culturels (1970) ;  Convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel (1972) ; Convention sur la protection du patrimoine culturel subaquatique (2001); Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel (2003) ; Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005).

Les documents relatifs aux travaux du Comité peuvent être consultés en ligne

Pour suivre la retransmission en direct du Comité

Contacts médias :

Isabelle Le Fournis, Service de presse de l’UNESCO, i.le-fournis@unesco.org,

 +33 (0) 6 12 19 74 01 ou +49 157 84 30 55 04

Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, a.bardon@unesco.org,
+33 (0) 6 80 24 13 56 ou +49 157 84 58 39 48

Suivez le Comité sur #PatrimoineMondial et sur https://www.facebook.com/unescofr

***