Lancement de la Chaire UNESCO « Education à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires » au Camp des Milles (France)

La Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a inauguré la Chaire UNESCO intitulée « Education à la citoyenneté, sciences de l’homme et convergence des mémoires » au Camp des Milles, en présence du Président de la République Française, François Hollande, de la Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem et de la Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Christiane Taubira.

«  La volonté qui nous anime tous est la même, nous devons enseigner et transmettre, ne rien ignorer pour être capable d’être et de se sentir responsable, » a déclaré le Président François Hollande en soulignant l’approche historique globale du site consacré à la prévention des génocides.

Saluant la création de la Chaire UNESCO, le Président a déclaré : « Je souhaite faire de ce camp un site national pour la formation et la citoyenneté par la mémoire. Ces lieux ont vocation à présenter la mémoire citoyenne, qui réunit et non qui divise. »

La Directrice générale a félicité le Président Fondateur de la Fondation du Camp des Milles, Alain Chouraqui, pour la création de cette nouvelle Chaire.

« L’effort de mémoire et d’éducation de cette Chaire s’inscrit au cœur de l’action de l’UNESCO pour transmettre l’Histoire de la Shoah, comme piliers de la lutte contre toutes les formes de racisme et d’antisémitisme, » a dit Irina Bokova. « Transmettre cette histoire n’est pas un travail tourné vers le passé – c’est un effort pour alerter les vivants, aider chacun à reconnaître les mécanismes de la haine et les signes précurseurs de la violence et de la discrimination. »

Cette nouvelle Chaire vient renforcer un réseau de plus de 250 institutions de l’UNESCO dédiées à la recherche scientifique et à la solidarité internationale.

Elle est la quatrième chaire spécialisée dans l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste, la citoyenneté et la prévention des génocides, avec les chaires de Cracovie en Pologne, de l’Université Rutgers du New Jersey aux Etats-Unis de l’Université de Californie du sud. Ce réseau constitue l’armature d’un effort international pour l’éducation à la citoyenneté mondiale.

Lors de l’évènement, la Directrice générale a salué la France pour ses efforts pour la protection de la diversité culturelle au Moyen Orient, pour la protection du patrimoine, et pour son travail mené dans le pays pour combattre le racisme et l’antisémitisme.

« La force des armes ne suffira pas à vaincre ce fanatisme – il faut aussi gagner la bataille des idées, et répondre par davantage de culture, davantage d’éducation », a déclaré la Directrice générale.

«  La paix, pour être durable, doit s’appuyer sur le dialogue, sur le partage des cultures qui permet la compréhension mutuelle. Cette nouvelle Chaire incarne cette vision, elle résonne au cœur du mandat de l’UNESCO et nous inspire à continuer », a-t-elle conclu.

Camp des Milles