Les recettes tirées des ressources naturelles pourraient réduire le nombre d’enfants non scolarisés