Lire et écrire pour le plaisir en Afrique du Sud

reading-writing-for-pleasure-south-africa.jpg

© UNESCO/Fundza Literacy Trust
01 Septembre 2017

Le prix d'alphabétisation est décerné à « The FunDza Literacy Trust », une organisation à but non lucratif qui encourage la culture de la lecture et de l’écriture pour le plaisir en Afrique du Sud.

Selon une enquête nationale sur la lecture effectuée en 2016, 58 % des ménages sud-africains n’ont aucun livre de lecture de loisir ; de la même façon, il n’y a que quelques bibliothèques publiques dans les zones à faible revenu.

« Dans un environnement où les livres sont rares, il est difficile de favoriser le développement d’une culture dynamique de la lecture. À cela s’ajoute le fait que l’on trouve peu de livres écrits par et pour les jeunes sud-africains » a déclaré Mignon Hardie, Directrice exécutive du Fundza Literacy Trust. Elle a fait partie de l'organisation dès sa création, participant à la croissance et au succès de FunDza, qui encourage les jeunes à lire et à écrire pour le plaisir.

« L’absence d’une culture de la lecture se fait sentir dans nos écoles, car les élèves comprennent difficilement ce qu'ils lisent ou peinent à trouver le sens du texte, ce qui se traduit par des résultats scolaires médiocres, surtout chez les élèves des milieux les plus pauvres ».

L'organisation à but non lucratif a créé la plate-forme en ligne « Fundza.mobi » pour combattre partout dans le pays cette absence de livres et fournir des éléments de lecture d’intérêt local qui passionnent les adolescents et les jeunes adultes qui n’ont guère accès à des ressources de lecture à la maison ou à l'école. Grâce à la plate-forme, ils peuvent accéder en ligne à des ressources de lecture et à des cours afin d’améliorer leurs compétences en compréhension et en vocabulaire. Les textes vont de récits locaux aux blogs, aux articles de fonds et aux histoires pour enfants.

« En accédant à des récits d’intérêt local, ils commencent à découvrir le reflet de leur propre vie grâce aux contenus » indique Mme Hardie. « Cela leur offre des possibilités de développement personnel et de réflexion tandis que les histoires suscitent la discussion, les interactions et le débat ».

Le pouvoir de la technologie au service d’une communauté de lecteurs et d'auteurs

Mme Hardie insiste sur l'importance d’un contenu intéressant afin d’attirer les jeunes lecteurs et sur le fait que des récits locaux pertinents peuvent encourager les jeunes à lire davantage, à développer leur sens de l’autonomie et à s’ouvrir à une vision élargie du monde.

À son avis, la technologie est un important facteur de succès, offrant la possibilité de rejoindre une communauté ou d’en créer une nouvelle : « Nous avons découvert le pouvoir de la technologie qui ouvre des portes et permet de relier les gens entre eux. Mais nous avons également appris à quel point il est indispensable de bâtir des systèmes qui fonctionnent bien dans l'environnement que l’on cherche à toucher. La découverte de moyens permettant de réduire le coût des données pour l’utilisation de notre plate-forme a été pour nous un important facteur de réussite ».

FunDza communique avec ses lecteurs et ses auteurs par WhatsApp, par e-mail, par SMS et par d'autres médias sociaux. Les jeunes ont ainsi la possibilité de communiquer à propos des nouveaux contenus, de mettre l’accent sur des récits qui les inspirent et de promouvoir un sentiment d'appartenance à une communauté de lecteurs et d'auteurs.

« Nous avons découvert le pouvoir de la communauté et des relations. Nous constatons que nos groupes de lecture réussissent mieux lorsqu’ils s’organisent autour d’un lecteur assidu, passionné, d’un leader qui donne envie aux jeunes de lire davantage et qui sait recréer le plaisir de la lecture » dit-elle.

En offrant aux nouveaux auteurs la possibilité de faire connaître leur travail, de recevoir des commentaires et des avis des lecteurs, la plate-forme interactive a commencé à encourager les talents d'écriture au niveau local, offrant aux auteurs les plus talentueux l'occasion de s'inscrire à un programme de mentorat :

« Les jeunes auteurs à qui nous proposons ce mentorat pour qu’ils contribuent à la plate-forme sont aussi des modèles pour nos lecteurs, à qui ils montrent qu'ils sont eux aussi des créateurs potentiels de textes, et pas uniquement des consommateurs. Beaucoup de jeunes auteurs nous disent que le fait d'être publiés sur la plate-forme fundza.mobi leur donne de l’assurance et les encourage à écrire davantage » précise Mme Hardie.

Cette année, les Prix internationaux d’alphabétisation de l’UNESCO seront décernés à des lauréats d’Afrique du Sud, du Canada, de Colombie, de Jordanie et du Pakistan à l’occasion de la Journée internationale d’alphabétisation qui sera célébrée le 8 septembre. La cérémonie de remise des prix sera organisée au Siège de l’UNESCO et fera partie de l'événement mondial. Cette année, les Prix d’alphabétisation auront pour thème l'alphabétisation dans un monde numérique.