L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature tient son Congrès Mondial des Parcs 2014 en Australie

L'UNESCO prépare sa participation au Congrès mondial des Parcs (WPC), organisé par L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN)qui se tiendra à Sydney (Australie) du 12 au 19 novembre. Durant cette édition du forum international le plus influent au monde consacré aux zones protégées de la planète et réunissant plus de 5 000 participants, , sera mis au point dans le document final le programme de conservation globale : «La promesse de Sydney». Il est également prévu que le Congrès 2014 comble les lacunes de la conservation et du développement durable et donne un élan indispensable à une réflexion globale sur les défis de conservation et de biodiversité dans le monde.
Le Congrès Mondial des Parcs de l’IUCN se tient tous les dix ans depuis 1962. Le dernier congrès (septembre 2003, en Afrique du Sud) a débouché sur le Plan d'action de Durban, qui, par la suite, a servi de base à la stratégie de patrimoine naturel du Centre du patrimoine mondial.
L'UNESCO a réussi à...

L'UNESCO prépare sa participation au Congrès mondial des Parcs (WPC), organisé par L'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (IUCN)qui se tiendra à Sydney (Australie) du 12 au 19 novembre. Durant cette édition du forum international le plus influent au monde consacré aux zones protégées de la planète et réunissant plus de 5 000 participants, , sera mis au point dans le document final le programme de conservation globale : «La promesse de Sydney». Il est également prévu que le Congrès 2014 comble les lacunes de la conservation et du développement durable et donne un élan indispensable à une réflexion globale sur les défis de conservation et de biodiversité dans le monde.

Le Congrès Mondial des Parcs de l’IUCN se tient tous les dix ans depuis 1962. Le dernier congrès (septembre 2003, en Afrique du Sud) a débouché sur le Plan d'action de Durban, qui, par la suite, a servi de base à la stratégie de patrimoine naturel du Centre du patrimoine mondial.

L'UNESCO a réussi à assurer un rôle clé pour le patrimoine mondial à cet événement international. De nombreux gestionnaires de sites du patrimoine mondial, y compris ceux responsables des biens du patrimoine marin et des experts de l'Afrique, de l'Asie et du Pacifique, de l’Amérique latine et des Caraïbes, du monde arabe, de l’Europe et de l’Amérique du Nord participeront à ce congrès grâce aux généreuses contributions  des fonds-en-dépôt des Pays-Bas et des fonds en dépôt de l’UNESCO /Flanders disponibles au Centre du patrimoine mondial.

Lors de la cérémonie d'ouverture, la Directrice générale de l'UNESCO,  Mme Irina Bokova livrera un message du Secrétaire général Ban Ki-Moon. La Directrice générale sera également l'oratrice principale lors de l'ouverture en plénière sur le thème «Pourquoi les zones protégées sont-elles importantes ?». Le monde et patrimoine marin constitueront les thèmes transversaux, reliant les huit flux de programme du Congrès.

  • Atteindre le but de la conservation - une vision d'espoir ;
  • Répondre au changement climatique ;
  • Améliorer la santé et le bien-être : parcs sains, individus sains ;
  • Pourvoir aux besoins humains ;
  • Concilier les défis du développement ;
  • Améliorer la diversité et la qualité de la gouvernance ;
  • Respecter la culture et les connaissances autochtones et traditionnelles ;
  • Inspirer la nouvelle génération.

Parcs nationaux, réserves naturelles et autres types désignés comme des aires protégées (y compris les 228 sites naturels et mixtes du Patrimoine mondial) représentent plus de 14 pour cent de la surface totale des terres de la planète et près de 3 pour cent de ses mers et océans.

La liste du patrimoine mondial comprend des zones protégées exceptionnelles en termes de biodiversité, d’écosystèmes et de caractéristiques naturelles, justifiant l'inclusion du patrimoine mondial comme l'un des quatre thèmes transversaux (patrimoine mondial, Marine, développement des capacités et Nouvel Accord Social) au Congrès Mondial des Parcs. Les sites du patrimoine mondial sont largement considérés comme le critère décisif pour le succès de mesure du mouvement mondial de zones protégées. Ces sites présentent aussi un grand potentiel comme  laboratoires d'apprentissage et une source d'inspiration pour les aires protégées.