Le Mali fête les Sciences : Allez les jeunes ! Osez les sciences !

09 Décembre 2016

Bamako le 9 décembre 2016- Pour la première fois, le Bureau de l’UNESCO au Mali et le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) se sont réunis du 1er au 3 décembre pour fêter les sciences sous le slogan : « Allez les jeunes ! Osez les sciences ! »

Le 1er décembre 2016 à la Faculté de Sciences et Techniques de Bamako a eu lieu le lancement officiel de la première fête des sciences au Mali. La cérémonie était présidée par le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement et la Recherche Scientifique, en présence du Chef du Bureau de l’UNESCO au Mali, le Représentant Résident de l’UEMOA, le Recteur de l'Université des Sciences, Techniques et Technologies de Bamako et le Président de la Commission d'Organisation.
L’UNESCO qui a comme objectif de relier la science à la société, d’aider les citoyens à mieux comprendre la science et également de favoriser leur participation dans ce domaine, a trouvé dans cette initiative une opportunité forte pour toucher les acteurs clés du secteur mais aussi plus de mille jeunes universitaires qui se sont rassemblés pour cette première édition de la Fête des Sciences.

Dans son discours d’ouverture, Mr Hervé Huot-Marchand, Chef du Bureau de l’UNESCO au Mali, a rappelé que la création du savoir et de la compréhension à travers la science nous permet de trouver des solutions aux défis économiques, sociaux et environnementaux d'aujourd'hui et de favoriser ainsi le développement durable et l’autonomisation des femmes. « La science, la technologie et l'innovation offrent des réponses aux questions clés que doit traiter l'Afrique, notamment au sujet de la croissance équitable et inclusive, de l'éradication de la pauvreté et à propos du développement durable. De plus, le nouveau Programme 2030 ne peut tenir ses promesses qu’à la condition d’investir dans l'autonomisation des femmes et des filles par et dans la science», a-t-il rappelé.

Mr Drissa Diallo, Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur, a pour sa part encouragé la coopération scientifique et le partenariat public-privé. « Il faudrait promouvoir la coopération entre l'université et l'industrie afin de favoriser l'enseignement des sciences de l'ingénieur et la formation professionnelle continue, dans l’objectif de mieux répondre aux besoins des entreprises et d'accroître le soutien du secteur privé à l'éducation », a-t-il déclaré.

L’occasion a aussi permis pour l’UNESCO de présenter et distribuer le « Rapport de l’UNESCO sur la Science, vers 2030 » aux membres des académies d’enseignement, aux grandes écoles et auprès des jeunes universitaires. Ce rapport dresse un état des lieux des tendances observées dans la recherche et les politiques de science, technologie et innovation dans le monde entre 2009 et 2015 qui devraient orienter la mise en œuvre de l’Agenda 2030 pour le développement durable et piloter son évaluation dans les années à venir.

Rapport de l’UNESCO sur la Science, vers 2030 : http://fr.unesco.org/Rapport_UNESCO_science