Manuel Alejandro Olivera Andrade de Bolivie, lauréat du Prix UNESCO/Juan Bosch 2015

Manuel Alejandro Olivera Andrande a été désigné comme vainqueur de l’édition 2015 du Prix UNESCO/Juan Bosch par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, sur la recommandation d’un jury international. La remise du Prix aura lieu au Siège de l’UNESCO à Paris, le 26 octobre 2015, à l’occasion du 9e Forum des Jeunes de l’UNESCO.

Olivera Andrade a été sélectionné parmi plusieurs candidats, venant d’Argentine, de Bolivie, du Brésil, de Cuba, de l’Équateur, de la France, de la Jamaïque, et du Mexique. Il est diplômé en biologie, ainsi que d’un Master en Développement économique de l’Université Mayor de San Andres à La Paz, Bolivie. Le parcours académique pluridisciplinaire d’Olivera Andrade inclut également des connaissances en économie et dans les domaines des ressources naturelles, du développement durable, et de la gouvernance.

Sa thèse, « Factores de riesgo para el proyecto estatal de aprovechamiento del litio del salar de Uyuni : Gobernanza, mercado y extractivismo historico »  étudie la manière dont la gouvernance, les forces du marché et l’économie de l’extraction des ressources peuvent être facteurs de risques pour le projet gouvernemental d’exploitation de lithium à Uyuni (Sud-Ouest de Bolivie), par le bais de méthodes qualitatives.

Le lauréat a été sélectionné en reconnaissance de la pertinence de son travail, portant sur un problème d’actualité : comment un pays profite d’une matière première qu’il détient, problème d’autant plus actuel lorsque l’on considère l’importance accrue du lithium comme source d’énergie alternative. De plus, son travail a efficacement montré le lien entre la recherche et les politiques publiques, ce qui correspond à un des critères fondamentaux du prix.
La première lauréate était Karen Nathalia Cerón Steevens (Colombie), en 2013. Elle avait été désignée en reconnaissance de la qualité de sa recherche sur la violence juvénile en Amérique centrale.

Créé en 2009 à l’initiative du gouvernement de la République dominicaine, le Prix UNESCO/Juan Bosch est destiné à récompenser les travaux de recherches de qualité menés par des jeunes chercheurs dans le domaine des sciences sociales en Amérique latine et dans les Caraïbes, ayant contribué à promouvoir le développement de la recherche en sciences sociales orientées vers la formulation de politiques publiques.

Le prix a été nommé d’après Juan Bosch, écrivain dominicain, homme d’État et sociologue. Inspiré par l’esprit humaniste de son travail, le Prix vise à promouvoir la recherche sur des enjeux clés de développement social en Amérique latine et dans les Caraïbes, utile à l’avancement de politiques publiques plus solides. L’objectif est de motiver les jeunes chercheurs de la région à travailler dans la perspective de valeurs communes telles que la dignité et les droits humains, et de promouvoir de nouvelles formes de solidarité.

Le lauréat recevra un diplôme et une récompense de 10.000 dollars des États-Unis.

-----------------
* Gouvernance, marché, et extractivisme historique : facteurs de risques pour le projet gouvernemental d’exploitation de lithium dans le salar de Uyuni.