Les médias et les migrations au cœur d’un débat à l’UNESCO

Quel est impact des médias d’information et des réseaux sociaux sur la question des réfugiés et des migrants dans leur pays d’origine et d’accueil ? Cette question fera l'objet d'un débat thématique organisé le 18 mars (11h-13h00), au cours de la réunion annuelle du Bureau du Programme international pour le développement de la communication (PIDC) au siège de l'UNESCO.

La présidente du PIDC, Albana Shala, qui est aussi coordinatrice de programme au Free Press Unlimited, une organisation néerlandaise défendant les médias indépendants dans le monde, animera le débat. Cinq panélistes * prendront part à la discussion, dont des experts des Nations Unies, du Liban, de Turquie et des Pays-Bas. Ils discuteront des défis éthiques et professionnels auxquels sont confrontés les journalistes lorsqu’ils écrivent sur l'afflux de réfugiés et de migrants en provenance de Syrie, d'Iraq, d'Afghanistan et d’Afrique et sur l’impact dans les pays de transit et dans les pays où ils aspirent vivre.

Les représentants des États membres de l'UNESCO seront invités à participer au débat, qui s’intéressera également à l'impact des médias sociaux sur la question des réfugiés et de l'immigration. Un impact complexe au regard des droits de l’homme et des valeurs démocratiques de nombreux pays hôtes et de transit.

Le débat sera organisé dans le cadre de la 60e session du Bureau du PIDC, qui examinera également les questions relatives à la sécurité des journalistes dans le monde et étudiera les moyens de suivre les progrès accomplis en matière d’'accès du public à l'information, l'un des engagements des Objectifs de développement durable adoptés par l'Assemblée générale des Nations Unie fin 2015.

****

Contact média pour les accréditations et informations : Roni Amelan, UNESCO relations presse, r.amelan(at)unesco.org  +33 (0)1 45 6 16 50

****

*Melissa Fleming, responsable de la communication et principale porte-parole du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ; Guita Hourani, Directrice du Centre de recherche libanais sur l’immigration à l'Université Notre Dame, Liban ; Nevin Yildiz Tahincioglu, Université Hacettepe, Ankara, contributrice au récent rapport Migration: Global Report on Journalism’s Biggest Test in 2015 ; Jacco van Sterkenburg, professeur adjoint au Département des médias & Communication du Centre de recherche Erasmus pour les médias, Communication et Culture, Pays-Bas, et Aidan White, journaliste au Réseau pour un journalisme éthique, auteur de Migration: Global Report on Journalism’s Biggest Test in 2015.