Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’occasion de Cérémonie de (re)sacralisation des mausolées reconstruits

04 Février 2016

Messieurs les Imams, Mesdames et Messieurs, Chers Amis,

Mes pensées les plus chaleureuses vous accompagnent en ce jour historique, pour les cérémonies de sacralisation des mausolées de Tombouctou. Après le lancement des travaux, et la réhabilitation complète, cette célébration constitue la troisième et ultime étape de la renaissance culturelle de Tombouctou. Elle témoigne de la richesse spirituelle de cette ville qui est un phare pour la paix.

Nous étions réunis, le 18 juillet 2015, avec des hautes autorités du Mali, avec la MINUSMA, avec les maçons de Tombouctou, pour l’inauguration de ces mausolées. C’était notre promesse, et nous l’avons tenue ensemble. Dans cet effort, nous avons reconstruit davantage que des monuments – nous avons tissés des liens d’amitié que rien ne pourra défaire.

Des difficultés persistent, et les dangers n’ont pas disparu, nous le savons. Mais ces bâtiments, debout, sont la preuve irréfutable que l’unité est possible, que la paix est plus forte ; que nous y sommes arrivés et que nous pouvons le refaire. Voilà le sens de cette cérémonie.

Le rayonnement de ces bâtiments dépasse Tombouctou – ils incarnent des valeurs universelles, et la volonté de vivre ensemble. Par votre courage, vous donnez au monde le plus bel exemple de sagesse, et vous indiquez le chemin vers la paix par la culture.

Merci à tous les Tombouctiens, merci aux maçons et aux Imams, merci à tous nos partenaires, la Suisse, l’Union Européenne et la MINUSMA, qui ont soutenu le processus de reconstruction, avec l’UNESCO et le Gouvernement du Mali.

Je réaffirme l’engagement total de l’UNESCO à vos côtés, avec l’ensemble du système des Nations Unies, pour vous appuyer dans vos efforts de réconciliation nationale et de consolidation de la paix.

Je vous remercie.

Irina Bokova, Directrice générale de l'UNESCO