Les ministres de l’éducation vont se pencher sur la violence homophobe et transphobe dans l'éducation

11 Mai 2016

Les ministres du monde entier devraient publier un appel à l’action pour affirmer leur engagement en faveur du droit à une éducation de qualité pour chaque élève, indépendamment de son orientation sexuelle ou de son identité/expression sexuelle.

Cet appel sera publié à l’occasion de l’événement #OutInTheOpen qui se tiendra à l'UNESCO, Paris, les 17-18 mai 2016, le plus grand rassemblement de représentants de haut niveau jamais organisé sur le sujet de la violence homophobe et transphobe dans l'éducation.

Il est essentiel de s’attaquer à la violence fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité/expression sexuelle pour assurer un apprentissage efficace, honorer les engagements pris en matière de droits humains et accomplir l’Objectif de développement durable 4 qui vise à garantir à tous une éducation de qualité inclusive et équitable et à promouvoir l'apprentissage tout au long de la vie.

Selon Christophe Cornu, Responsable principal de projet à l’UNESCO, les écoles sont censées être des endroits sûrs où les jeunes peuvent apprendre mais “les statistiques montrent que les élèves qui sont ou sont perçus comme lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres ou intersexués (LGBTI), ou qui ne se conforment pas aux normes sexuelles ou de genre qui prévalent, subissent des formes extrêmes de violence, notamment des intimidations, à l'école.”

Environ 250 participants sont attendus à cet événement, notamment des représentants gouvernementaux, de la société civile, de l'ONU et d'autres agences multilatérales ainsi que des jeunes ayant été personnellement touchés par la violence fondée sur leur orientation sexuelle et leur identité/expression sexuelle en milieu éducatif.

M. Cornu a indiqué que la Réunion ministérielle internationale avait pour objet d’inscrire effectivement la violence fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité/expression sexuelle à l'ordre du jour de la communauté internationale.

Lancement du rapport mondial “Out in the Open”

L'événement débutera par le lancement du premier rapport mondial des Nations Unies sur les réponses du secteur de l’éducation à la violence fondée sur l'orientation sexuelle et sur l'identité/expression sexuelle – qui fournit une vue d'ensemble de la nature, de la portée et de l'impact de cette violence et offre aux acteurs du secteur de l’éducation un cadre permettant de planifier et de mettre en œuvre des réponses efficaces.

Durant la première journée, des tables rondes thématiques traiteront des éléments de réponses complètes du secteur de l’éducation, notamment en matière de prévention, d’interventions efficaces, d’approches culturellement sensibles et de besoins spécifiques des élèves transgenres.

Lors de la table ronde ministérielle de l'après-midi, les Ministres de quatre régions différentes seront invités à présenter des exemples de pratiques prometteuses et de défis dans leurs pays.

Les dirigeants du monde affirment leur engagement

Le deuxième jour portera sur les données et tendances émergentes en matière de violence homophobe et transphobe en milieu éducatif dans des pays et des régions comme l'Afrique australe, l'Amérique latine et les Caraïbes, la Chine, le Japon et le Cambodge.

La séance de l’après-midi sera menée par les ministres avec la présentation de l’appel à l’action et une cérémonie affirmant leur engagement suivie de discussions afin d’ouvrir la voie aux réponses du secteur de l’éducation à la violence fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité/expression sexuelle.