Le monastère de Ghélati (Géorgie) retiré de la Liste du patrimoine mondial en péril

infocus_whc2017_georgia.jpg

Monastère de Ghélati (Géorgie)
© All rights reserved
10 Juillet 2017

Le Comité du patrimoine mondial, réuni à Cracovie depuis le 2 juillet, a décidé de retirer le monastère de Ghelati (Géorgie) de la Liste du patrimoine mondial en péril.

Dans une décision adoptée dimanche, le site géorgien Cathédrale de Bagrati et monastère de Ghélati, inscrit en 1994 sur la Liste du patrimoine mondial et depuis 2010 sur la Liste du patrimoine mondial en péril, a d’abord fait l’objet d’une réduction importante du périmètre du site. Le Comité, en décidant d’en exclure la cathédrale de Bagrati, qui a fait l’objet d’un grand projet de reconstruction portant atteinte à son intégrité et authenticité, a ainsi reconnu que la valeur universelle exceptionnelle s’applique désormais au seul Monastère de Ghélati.

Le Monastère de Ghélati, situé à l’ouest de la Géorgie et fondé en 1106, est un chef-d’œuvre de « l’âge d’or » de la Géorgie médiévale, une période de puissance politique et économique entre les XIe et XIIIe siècles. Le monastère se caractérise par des façades de grands blocs de pierre taillés et polis de proportions équilibrées et par la décoration extérieure des arcades aveugles. Le monastère de Ghélati, un des plus grands monastères orthodoxes médiévaux, était aussi un centre de science et d’éducation, et l’académie installée dans son enceinte était l’un des établissements culturels les plus importants de la Géorgie médiévale.

La Liste du patrimoine mondial en péril est conçue pour informer la communauté internationale des conditions (conflits armés, catastrophes naturelles, urbanisation sauvage, braconnage, pollution…) menaçant les caractéristiques mêmes qui ont justifié l’inscription d’un bien sur la Liste du patrimoine mondial et pour encourager la mise en œuvre de mesures correctives.

La 41e session du Comité du patrimoine mondial se poursuit jusqu’au 12 juillet. 

***

Plus d’information sur le Comité

 

Regarder les débats en direct : https://www.youtube.com/watch?v=pa0-BCc0C2s

 

Contacts médias 

Lucía Iglesias Kuntz, Service de presse de l’UNESCO, l.iglesias@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 07 29 ou +48 574 645 560.

Agnès Bardon, Service de presse de l’UNESCO, a.bardon@unesco.org, +33 (0) 6 80 24 13 56 ou +48 574 645 559

 

Suivez le Comité sur:

Twitter: @UNESCO_fr #PatrimoineMondial
Facebook: @UNESCOfr