« Les musées nous aident à comprendre notre passé et à bâtir notre avenir »

Le 7 décembre, la Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, était en Fédération de Russie à l’occasion de l’ouverture du 3e Forum culturel international de Saint-Pétersbourg, consacré au 250e anniversaire du Musée d’État de l’Ermitage.

« Cette année, nous célébrons le 250e anniversaire du Musée d’État de l’Ermitage, ainsi que les 60 ans de la coopération entre l’UNESCO et la Fédération de Russie. Je suis donc profondément émue d’être ici », a déclaré la Directrice générale, soulignant les liens très forts que l’UNESCO a noués au cours des dernières décennies à la fois avec la ville de Saint-Pétersbourg et le Musée d’État de l’Ermitage.

Elle a évoqué le projet Musée de l’Ermitage/UNESCO, lancé en 1993, dans le cadre duquel plusieurs initiatives ont été menées en matière de gestion, de restauration et de rénovation, ainsi que de conservation et de services aux visiteurs.

« L’UNESCO est convaincue que la culture a un rôle fondamental à jouer dans l’élaboration de stratégies et politiques plus durables pour le développement », a poursuivi la Directrice générale, soulignant que l’Organisation ne ménageait aucun effort pour faire en sorte que les dimensions culturelles soient dûment prises en compte dans le programme de développement pour l’après-2015 qui doit être défini par les États membres de l’ONU.

« La culture est synonyme d’emplois et de croissance économique ; elle peut également être un trait d’union pour la réconciliation et l’enrichissement mutuel », a déclaré Irina Bokova. « Les musées ont un rôle essentiel à jouer à cet égard. Ils nous aident à comprendre notre passé et à bâtir notre avenir ».

L’UNESCO a entrepris d’établir un nouvel instrument normatif sur la protection et la promotion des musées et des collections.

La Directrice générale a également pris part à une table ronde sur le thème « Politiques culturelles : innovations et défis contemporains », organisée dans le cadre du Forum culturel.

Elle y a exposé les grandes lignes de l’action menée par l’UNESCO afin de promouvoir le rôle crucial de la culture pour le développement durable et la paix, grâce à la reconnaissance et à la promotion de la diversité culturelle et du dialogue interculturel, ainsi qu’à la protection de la culture sous toutes ses formes.

Dénonçant les atteintes à la culture et les stratégies délibérées de nettoyage culturel dans certaines parties du monde, en particulier en Syrie et en Iraq, Mme Bokova a réitéré l’appel lancé par l’UNESCO pour la création de zones culturelles protégées dans les régions en proie à des conflits et a demandé à la Fédération de Russie de soutenir les efforts déployés par l’Organisation à l’échelle mondiale pour que les questions culturelles soient prises en considération dans la réponse politique aux différentes crises, et pour lutter contre le trafic illicite de biens culturels.

Lors de son séjour à Saint-Pétersbourg, la Directrice générale a rencontré M. Vladimir Medinsky, Ministre de la culture de la Fédération de Russie, avec lequel elle s’est entretenue de la coopération bilatérale en cours dans le domaine de la culture, ainsi que de plusieurs nouvelles initiatives. Mme Bokova a salué l’initiative des autorités russes, qui ont accueilli le Forum culturel international à Saint-Pétersbourg, et a mis en exergue le rôle de la culture en tant que vecteur et moteur du développement durable, notamment dans la perspective de l’élaboration du programme de développement pour l’après-2015. Elle a présenté au Ministre l’action menée par l’UNESCO pour protéger le patrimoine culturel en Syrie et en Iraq et a sollicité l’appui de la Fédération de Russie.

Rappelant que 2014 avait été proclamée Année de la culture en Fédération de Russie, elle a salué l’engagement du gouvernement en faveur de la préservation du patrimoine culturel et naturel et a plaidé pour un renforcement de la coopération entre l’UNESCO et la Fédération de Russie à travers différents types de partenariats.