Les neuf pays les plus peuplés se réunissent au Bangladesh pour s'aligner sur l'agenda Éducation 2030

school_india_e9_688px_1.jpg

Pupils in a local school in Raxaul, Bihar, India
© Travel Stock / Shutterstock, Inc.
03 Février 2017

Des ministres et des hauts représentants de neuf des pays les plus peuplés de l’hémisphère Sud se réuniront à Dhaka, au Bangladesh, du 5 au 7 février pour renouveler leur coopération et se conformer aux objectifs en matière d’éducation de l’Agenda 2030 pour le développement durable, adoptés par les Nations Unies à la fin de l’année 2015.

Les pays du E-9 -le Bangladesh, le Brésil, la Chine, l’Egypte, l’Inde, l’Indonésie, le Mexique, le Nigéria et le Pakistan - comptent plus de la moitié de la population mondiale, les deux tiers des adultes analphabètes dans le monde et près de la moitié des enfants et des jeunes non scolarisés. Dans la plupart des pays du groupe E9, les filles sont encore moins susceptibles d’être scolarisées que les garçons, et les jeunes femmes représentent la majorité des jeunes analphabètes.

Compte tenu de la taille de leurs systèmes éducatifs et de l'ampleur des défis auxquels ils sont confrontés, les progrès visant à favoriser une accès équitable à une éducation de qualité dans les pays de l'E-9 sont essentiels à la réalisation des objectifs et des engagements mondiaux pour l’éducation (Objectif de développement durable, ODD 4).

Les classes surchargées, le manque d'enseignants qualifiés et le faible taux de scolarisation sont autant d’obstacles auxquels ces pays ont dû faire face depuis que le réseau a été mis en place en 1993 pour promouvoir l’Education pour tous, le précédent objectif adopté par la communauté internationale concernant l’éducation.

Lancée en 1993, l'Initiative E-9 est une plate-forme d’échanges pour ces neuf pays à forte population, qui permet de partager leurs expériences en matière de politique éducative, d'échanger les bonnes pratiques et de suivre leurs progrès. L'UNESCO assure le secrétariat de cette initiative et soutient la coordination du réseau doté d’une présidence tournante qui change tous les deux ans.

L'événement de Dhaka, organisé par le gouvernement du Bangladesh, est la première réunion ministérielle de l'E-9 depuis l'adoption des Objectifs de développement durable et du Cadre d'action Education 2030 pour la mise en œuvre de l’ODD 4.

Défendre la cause de l’éducation

Le nouvel agenda mondial pour l'éducation formule des engagements qui visent à garantir au moins une année d'éducation pré-primaire et un cycle complet d'éducation primaire et secondaire de qualité pour tous d'ici à 2030. Le programme vise également à élargir l'offre équitablement, à la fois à la protection et l'éducation de la petite enfance, aux niveaux supérieurs à l'éducation de base et à la formation. Les dispositifs devront être mis en place pour faire face aux difficultés de financement et évaluer de façon efficace les progrès faits en matière d’éducation, en particulier en ce qui concerne l’apprentissage et l'équité.

« Ensemble, les pays de l'E-9 représentent une force de transformation », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova. « Si ensemble, ils défendent la cause de l'éducation, les progrès de l'ensemble de l'Agenda 2030 pour le développement durable seront atteints et le monde entier en bénéficiera. Pour cela, il faut mettre l’accent sur l'équité, le financement, la réussite scolaire et faire appel à la technologie pour l'innovation et le développement des compétences ».

La réunion ministérielle sera l'occasion de tirer parti de l'expérience du réseau et de favoriser une compréhension commune des implications de l’ODD 4 en matière de législation nationale, de prise de décision, de planification, de financement, de gestion, de coordination et de suivi de l’éducation.

***

Contact medias: Roni Amelan, Service de presse de l’UNESCO. Tel: +33 (0) 1 45 68 16 50, r.amelan@unesco.org.