Un nouveau manuel de l’UNESCO encourage la réflexion des médias sur la couverture du terrorisme

news_030217_handbook.jpg

© Aija Lehtonen / Shutterstock, Inc.
03 Février 2017

Alors que de nombreux pays à travers le monde se retrouvent confrontés à la terrible violence engendrée par les attentats terroristes de divers acteurs, il est important de réfléchir à la façon dont les médias ont réagi face à cette crise.

Si, pour reprendre les mots de la célèbre éditrice Katherine Graham, « l’information est la force vitale de la liberté, » comment la couverture médiatique peut-elle fournir des informations crédibles et vérifiables tout en évitant d’exacerber un climat de crainte et de suspicion déjà tendu ?

C’est dans ce contexte que l’UNESCO a lancé ce jeudi au Press Club Brussels Europe en Belgique une publication intitulée « Les médias face au terrorisme : Manuel pour les journalistes ». La brochure établit un cadre qui met en lumière les écueils à éviter et encourage une couverture médiatique sans peur ni sensationnalisme.

Guy Berger, Directeur de la Division pour la liberté d’expression et le développement des médias de l’UNESCO, a inauguré l’événement en exprimant les préoccupations de l’Organisation au sujet des attaques violentes à l’encontre de civils et de journalistes. « C'est un sujet qui touche au cœur du journalisme, » a-t-il déclaré. « Une profession d’autant plus importante en période d’attaques violentes, lorsque le public a besoin de savoir à qui faire confiance pour obtenir une information et une analyse indépendantes. »

L’auteur de la publication, le journaliste et commentateur des médias Jean-Paul Marthoz, a précisé que ce manuel n’avait pas été conçu comme un « texte sacré. » « Le but, c’est de tirer des leçons de la couverture qui a été faite, d’amener et de provoquer une conversation entre les journalistes ». Il a noté que la brochure constituerait également une ressource dans des dialogues avec les forces de sécurité sur les questions liées aux médias.

La publication de « ce manuel vient à un moment où le monde est confronté au fléau du terrorisme, qui n’a ni religion ni nationalité, » a affirmé Hadiatou Sow, Ambassadrice et Observatrice permanente adjointe de la Mission de l’Organisation de Coopération Islamique auprès de l’Union européenne. Après avoir souligné le fait que son organisation condamne le terrorisme sous toutes ses formes, elle a ajouté que « l’amalgame alimente l’intolérance et l’intolérance nourrit le terrorisme. C’est un cercle vicieux qui ne peut être brisé que par le dialogue et le respect mutuel. »

Ricardo Gutierrez, Secrétaire général de la Fédération européenne des journalistes, a salué la publication de la brochure et sa valeur pour les journalistes du monde entier, qui ne devraient pas attendre qu’une crise frappe pour savoir comment réagir.

Développé spécifiquement pour les journalistes, les professionnels des médias et les étudiants en journalisme, le manuel « Les médias face au terrorisme » vise à encourager la réflexion sur certains des défis éthiques et journalistiques auxquels ils doivent faire face dans ce domaine.

Les sujets abordés comprennent le « cadrage » journalistique du terrorisme ; l’équilibre entre la liberté, la sécurité et la responsabilité ; le traitement des chiffres, des images et des mots ; la sécurité des journalistes ; et les rapports avec les victimes, les pouvoirs et les groupes terroristes.

Une version électronique du manuel est disponible en ligne ici.

Voir le discours de Guy Berger (en anglais), Directeur pour la liberté d’expression et le développement des médias de l’UNESCO.

Plus d’information sur le travail de l’UNESCO et les médias en situation de crise et de catastrophe.