Un nouveau réseau de réserves de biosphère pour renforcer les relations entre les pays méditerranéens

img_rrbmed.jpg

© UNESCO

Un total de 60 réserves de biosphère dans 14 pays méditerranéens ̶ Algérie, Bulgarie, Croatie, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Liban, Maroc, Monténégro, Portugal, Slovénie et Tunisie ̶ ont rejoint le Réseau des réserves de biosphère de Méditerranée (RRBMed). Le lancement officiel a été fait le 19 Juin 2015 au Centre international de l'UNESCO pour les Réserves de biosphère de la Méditerranée, situé dans le château de Castellet, à Barcelone, en Espagne.

Le réseau a été présenté par le secrétaire d'Etat à l'Environnement, M. Federico Ramos; le directeur de la Division de l'écologie et les sciences de la Terre de l'UNESCO, M. Han Qunli; le délégué permanent de l'Espagne auprès de l'UNESCO, M. Juan Manuel Barandica et Luxán; le secrétaire général de la Fondation Abertis, M. José Maria Coronas, et le coordinateur du centre, M. Martí Boada.

Les objectifs du RRBMed sont les suivants : présenter les réserves de ces quatorze pays à travers des matériaux de promotion pour diffuser leur patrimoine naturel et culturel, renforcer les relations entre les différentes réserves de biosphère, partager les connaissances et développer les relations entre le nord et le sud et entre les universités, la société civile et les entreprises.

Le Centre international de l'UNESCO pour les réserves de biosphère de la Méditerranée est le premier centre de catégorie 2 du programme de « L’Homme et la biosphère » (MAB). Il a été ouvert le 5 Avril 2014, à la suite d'un partenariat public-privé entre l'Agence Autonome des Parcs Nationaux du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement, et la Fondation Abertis.