Une nouvelle étude pour évaluer l’enseignement de l’Holocauste et des génocides dans l’Union européenne

L’UNESCO et la Commission européenne, en partenariat avec l’Institut Georg Eckert en Allemagne, lancent un nouveau projet de recherche visant à dresser un état des lieux de l’enseignement de l’Holocauste et des autres génocides dans l’Union européenne.

L’UNESCO et la Commission européenne, en partenariat avec l’Institut Georg Eckert en Allemagne, lancent un nouveau projet de recherche visant à dresser un état des lieux de l’enseignement de l’Holocauste et des autres génocides dans l’Union européenne.

L’étude, intitulée ’The Holocaust and Genocide in Contemporary Education: Curricula, Textbooks and Pupils’ Perceptions in Comparison’, [Holocauste et génocide dans l’éducation contemporaine : comparaison des programmes, des manuels scolaires et de la perception des élèves], analysera les programmes, les manuels scolaires et la perception des élèves dans les pays membres de l’UE. Le projet fournira aux partenaires de l’éducation et aux experts de l’Holocauste et des génocides un état des lieux des représentations du génocide du peuple Juif et des autres crimes perpétrés par le régime Nazi et ses collaborateurs, tout en évaluant également la représentation des autres génocides dans les médias éducatifs. L’étude des directives et des matériels pédagogiques permettra de comparer au niveau international les représentations de l’Holocauste et des génocides, et de montrer comment ces dernières sont intégrées dans les processus d’enseignement et d’apprentissage en classe.

Dernière génération de témoins

Axée sur le continent même où a eu lieu l’Holocauste, l’étude intervient à un tournant de l’histoire, alors que la dernière génération de témoins disparaît et que des génocides se produisent dans d’autres régions du monde. Les acteurs de l’éducation, qui sont déterminés à faire en sorte que les citoyens européens connaissent et comprennent l’histoire de l’Holocauste et des génocides, sont confrontés à de nouveaux défis. Cette évaluation des contenus et des méthodes pédagogiques aideront à élaborer des bonnes pratiques et politiques dans le domaine des programmes et de l’enseignement. 

Le projet, conduit par une équipe de recherche basée à l’Institut Georg Eckert, s’appuiera sur les recherches empiriques en cours dans le domaine de l’enseignement de l’Holocauste, et bénéficie du soutien d’un conseil consultatif composé de représentants d’Erinnern.at (Autriche), du Centre pour l’enseignement de l’Holocauste de l’Institut d’éducation de l’Université de Londres (Royaume-Uni), de la Fondation sur la Shoah de l’Université de Californie du Sud (Hongrie/États-Unis d’Amérique) et de l’Université de Caroline du Sud (États-Unis d’Amérique). Il est financé par des subventions de l’Union européenne et de l’Autriche.

Cette nouvelle étude fait suite à une autre étude compilée par l’Institut Georg Eckert et l’UNESCO, intitulée « Le statut international de l’enseignement de l’Holocauste », qui a été publiée en 2015. Cette recherche a permis d’établir une cartographie de l’enseignement de l’Holocauste dans le monde, à travers une analyse des programmes dans 135 pays et des manuels scolaires publiés dans 26 pays, et formulé des recommandations pour l’élaboration des programmes et des manuels à l’intention des responsables des politiques de l’éducation.