Une nouvelle infographie souligne l’importance des grands singes dans les réserves de biosphère

Les chimpanzés, les gorilles et les orangs-outans sont des espèces essentielles à la visibilité et à la fiabilité de nombreuses réserves de biosphère d’Afrique et d’Asie, selon une infographie publiée aujourd’hui par le Partenariat pour la Survie des Grands Singes (GRASP- Great Apes Survival Partnership) et le Programme sur l’Homme et la Biosphère (MAB) de l'UNESCO.

Les grands singes se trouvent dans 21 Réserves de Biosphère de 15 pays, parmi lesquelles nous pouvons répertorier des espèces comme les gorilles de montagne dans la Réserve de Biosphère des Volcans au Rwanda, les chimpanzés dans la Réserve de Biosphère Haut-Niger en Guinée et les orangs-outans de Sumatra dans la Réserve de Biosphère de Gunung Leuser en Indonésie. 

« Les grands singes font partie de notre patrimoine et sont un indicateur important de succès pour la conservation des forêts, » a déclaré Han Qunli, Directeur du MAB de l’UNESCO. « Les grands singes, et leur protection, sont un exemple parfait de ce que les réserves de biosphère ont effectué depuis plus de 40 ans : connecter la conservation d’espèces charismatiques avec les peuples, liant la nature, l’éducation et la science avec les communautés locales pour créer un avenir prometteur. Les réserves de biosphère offrent une approche et un lieu idéal permettant à la conservation des grands singes de générer des opportunités qui bénéficient aux communautés locales. »

En avril, le GRASP et l’UNESCO ont également publié une infographie soulignant l’importance des grands singes pour les sites du Patrimoine Mondial d’Afrique et d’Asie.

« Il existe tant de manières différentes pour mesurer la valeur des grands singes, » dit Doug Cress, Coordinateur du GRASP. « En tant qu’individus ou en tant qu’espèces, ils sont irremplaçables. Mais ces projets en collaboration avec l’UNESCO, permettent au GRASP de mettre l’accent sur l’importance des grands singes à une échelle bien plus vaste et d’insister sur le rôle vital qu’ils jouent en termes de développement durable. »

L’UNESCO est un partenaire fondateur de GRASP et participe en tant que Co-présentateur du Secrétariat de GRASP avec le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Le GRASP est une alliance unique de 100 gouvernements nationaux, instituts de recherche, organisations de conservation, agences des Nations Unies et entreprises privées engagés pour la survie sur le long terme des grands singes et de leurs habitats en Afrique et en Asie.