Les objectifs de l’éducation pour tous fixés en 2000 atteints par un tiers des pays, d’après un rapport de l’UNESCO

Quinze ans après l’adoption par la communauté internationale des objectifs d’éducation pour tous à Dakar, seule la moitié des pays est parvenue à la généralisation de l’enseignement primaire universel. l’UNESCO à Paris et au siège des Nations Unies à New York.

C’est ce que révèle l’édition 2015 du Rapport mondial de suivi sur l’éducation pour tous, Progrès et enjeux, qui sera lancée le 9 avril à New Delhi (Inde), au siège de l'UNESCO à Paris et au siège des Nations Unies à New York.

Le rapport, publié en amont du Forum mondial de l’éducation qui aura lieu à Incheon (République de Corée) du 19 au 22 mai, dresse un bilan des progrès réalisés depuis 2000 en matière d’éducation et des obstacles qui restent à surmonter. Car aujourd’hui encore, seul un tiers des pays a atteint l’ensemble des objectifs fixés en 2000. Et si le budget alloué à l’éducation a augmenté de façon significative dans de nombreux pays, le financement de l’éducation reste le principal obstacle.

Développé par une équipe indépendante et publié par l'UNESCO, le Rapport mondial sur le suivi sur l’Éducation pour tous est le principal instrument d’évaluation des progrès réalisés, à l’échelle mondiale, dans la réalisation des six objectifs de l’EPT définis à Dakar. Il mesure les progrès, identifie les réformes politiques efficaces et les meilleures pratiques qui ont cours dans tous les domaines touchant à l’EPT.    

***

Le rapport est disponible sous embargo jusqu’au 9 avril sur demande.

Contacts médias : Kate Redman : k.redman(at)unesco.org / tél : +33 (0)6 02 04 93 45

Sue Williams: s.williams(at)unesco.org / tél: +33 (0)1 45 68 17 06 ou +33 (0)6 15 92 93 62