Patrimoine immatériel : le Cambodge recevra une assistance financière pour la sauvegarde urgente de la tradition musicale du chapei Dang Veng

infocus_ich_cambodia_urgent_save.jpg

The master Kong Nai teaches his grandson how to play the Chapeai Dang Veng
at his house, Kampot province (Chapei Dang Veng)
© Ministry of Culture and Fine Arts, Cambodia, 2015
30 Novembre 2016

Le Comité de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, réuni en Éthiopie jusqu’au 2 décembre, a inscrit aujourd’hui le chapei Dang Veng du Cambodge sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

La Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente vise à permettre aux États concernés de mobiliser la coopération et l’assistance internationales nécessaires pour assurer la transmission des pratiques culturelles inscrites avec la participation des communautés.

Le chapei Dang Veng est une tradition musicale cambodgienne liée à la vie, aux coutumes et aux croyances de la population cambodgienne. Elle est pratiquée avec un chapei (un luth souvent utilisé à l’occasion des festivals culturels) accompagné par le chant. Les paroles peuvent être éducatives, avec une dimension sociale, mais aussi satiriques, tout en intégrant des poèmes, des contes populaires ou des histoires inspirées du bouddhisme. La tradition contribue à la transmission des connaissances et des valeurs, à la création d’un espace d’expression, et au renforcement de la paix. Sa transmission orale pourrait disparaître car il y a peu de praticiens suite aux exactions du régime khmer.

 

Le Comité a également approuvé une demande d’assistance financière de 230 000 dollars présentée par le Cambodge en vue de mettre en œuvre un plan de sauvegarde du Chapei Dang Veng. Il n’existe plus que deux grands maîtres survivants du Chapei, qui ne le pratiquent pas activement du fait de leur âge. Le plan de sauvegarde proposé par le Cambodge, en consultation avec les organisations artistiques et éducatives, comprend un inventaire des lieux et moments où cette musique est pratiquée, la formation de professeurs de chapei, des bourses pour des plus jeunes maîtres ainsi qu’un festival.

Avec cette inscription, la Liste de sauvegarde urgente compte désormais 47 éléments. Le Comité examine également aujourd’hui et demain 37 demandes d’inscription sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

****

Contact : Lucía Iglesias Kuntz l.iglesias@unesco.org. Tél : + 251 961259974 ; +33 (0) 6 80 24 07 29

Suivez la réunion sur twitter : @unesco_fr, #patrimoineimmatériel