Paul BIYA : le message de l'UNESCO est plus pertinent que jamais

infocus_pres_cameroon_bokova_drupal.jpg

Paul Biya: UNESCO’s message more relevant than ever
© UNESCO

Yaoundé 16 septembre - Le Président de la République du Cameroun, S.E. M Paul BIYA, a reçu la Directrice générale dans le cadre d'une réception officielle au Palais de la Présidence, pour évoquer l'avenir de la coopération avec l'UNESCO.

"Le message de l'UNESCO est plus pertinent que jamais. ‎Le Cameroun, dans son incroyable diversité, est un pays de paix et de tolérance, qui subit aujourd'hui les pressions de conflits qui ne sont pas les siens, au Nigeria ou en République de Centrafrique. Face à la montée des extrémismes qui utilisent la religion au service de leur quête de domination, l'esprit de tolérance, de dialogue et d'acceptation de l'autre est plus nécessaire que jamais. Les armes ne suffisent pas à créer les conditions de la paix, et la meilleure réponse à l'extrémisme, c'est la lutte contre l'ignorance par l'éducation," a souligné le Président, faisant état de l'action multiforme de l'UNESCO dans le pays.

Devant les résurgences de violences à travers le continent, la Directrice générale a salué le rôle de médiateur du Cameroun, carrefour culturel et politique en Afrique, à la fois membre de l'OIF, du Commonwealth et  de l’Organisation de la coopération islamique. Elle a ainsi marqué la volonté de l’UNESCO d'apporter tout son soutien au développement des capacités humaines de la paix, et particulier dans le domaine de l'enseignement supérieur.

Un autre axe essentiel du travail consiste à trouver un "équilibre entre la préservation du patrimoine et de la biodiversité d'une part, ‎et le développement d'autre part" dans les termes du Président. Prenant exemple sur la réserve de biosphère de Dja, la Directrice générale a appelé à construire un nouveau modèle de développement, qui mette la culture, l'éducation, la formation professionnelle au centre de toute stratégie durable pour l'inclusion et la prospérité. "Le Cameroun joue en ce sens un rôle moteur dans l'élaboration de l'agenda post 2015 des Nations Unies." a-t-elle ajouté.

Grand officier de l'ordre de la valeur

En reconnaissance de la longue coopération entre le Cameroun et l'UNESCO, Irina Bokova a été élevée au titre de grand officier de l'ordre de la valeur, plus haute distinction du pays, des mains du Président.

"Je reçois cette distinction comme une marque de confiance envers l'UNESCO, un appel à travailler davantage et avec un sentiment accru de responsabilité," a commenté la Directrice générale.