La planification stratégique dans les mains des jeunes tunisiens !

« C’est la première fois que nous dispensons cette formation à un public de jeunes et c’est véritablement une première en Tunisie ! » déclarent les deux formateurs Hafedh Bouktif et Ahmed Abdennadher, experts tunisiens accrédités par le Staff Collège des Nations Unies en planification basée sur les droits de l’homme (ABDH) et en gestion axées sur les résultats (GAR).

Ce sont près d’une trentaine de jeunes, représentant 15 associations tunisiennes membres du Groupe national de conseil et d’expertise sur la jeunesse qui ont pris part à cet atelier de formation, organisé à Tunis, du 20 au 22 février, par l’UNESCO, avec l’appui de l’Union européenne. Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Projet NET-MED Youth (Réseaux de la Jeunesse Méditerranéenne), couvrant 10 pays des bassins occidentaux et orientaux de la Méditerranée et visant le renforcement des capacités des organisations de jeunesse en matière d’élaboration et de révision des politiques publiques de jeunesse.

« Notre ambition étant de changer, nous avons mieux assimilé des concepts dont nous ignorions l'existence ou dont la connaissance était floue. Nous avons de nouvelles compétences. Ça booste ! » relève Rihab Blidi de l’association Jeunes Indépendants Démocrates (JID). « J'appliquerai les notions apprises dans mes prochains projets ainsi que dans mon travail quotidien et auprès des membres de mon association» déclare Ghazoua Letaif de l’association Sawty. « Quasiment tous les membres de notre Board sont des ingénieurs informaticiens, il nous manquait l'aspect droits humains dans notre pensée. Désormais, nous avons une nouvelle approche carrément basée sur les droits. Et une nouvelle méthode de gestion, plus efficace, plus pertinente et plus rentable : la GAR », insiste Nadhem Ferhi de l’association Jeunesse Décide.

A travers des exercices dynamiques de simulation et d’études de cas tunisiens, les participants ont approfondi leurs connaissances et leur compréhension des outils de programmation stratégique, s’initiant à la fois aux concepts théoriques et aux instruments internationaux des droits de l’homme, ainsi qu’aux modalités pratiques de suivi, d’évaluation de politiques publiques. Selon Salma Negra, la coordinatrice nationale de NET-MED Youth Tunisie, « l’atelier se veut un point de départ et non un aboutissement ». Les experts de l’UNESCO se déclarant quant à eux disponibles à accompagner les jeunes à travers des sessions de coaching et à nourrir le plaidoyer en faveur d’une politique nationale de la jeunesse en Tunisie afin de prolonger la stimulation et les échanges initiés durant les 3 jours de formation, trop courts selon les jeunes participants.

Pour plus d’informations sur les activités de NET-MED Youth en Tunisie, contacter