La politique étrangère doit reconnaître l'importance de la viabilité des médias

Au moment où les médias des pays en développement sont confrontés à un avenir économique incertain, la question de la viabilité des médias s'est trouvée sous le feu des projecteurs lors d'une table ronde organisé par le Programme international de l'UNESCO pour le développement de la communication (PIDC) le 22 juin 2015, aux côtés du Forum mondial des médias de la Deutsche Welle qui se déroule actuellement dans la ville de Bonn, en Allemagne.

Selon Laura Schneider, chef de projet  chargée de la recherche et de l’évaluation à la Deusche Welle Akademie, une discussion sur la viabilité des médias doit débuter par le dispositif d’évaluation développé par le PIDC en collaboration avec la DW Akademie.

Auparavant, lors de ses remarques préliminaires, Fackson Banda, du PIDC, a expliqué que les indicateurs sur la viabilité des médias développés par le PIDC représentaient cet instrument d’évaluation, car ils visent à établir une base de connaissances pour comprendre le statut et la viabilité économique et financière des médias dans un pays donné.

Relevant ce point, Ms Schneider, dont l’organisation s’est associée au PIDC pour développer cet instrument, a souligné l’importance d’un pilotage des indicateurs afin de saisir leur utilité et leur polyvalence en tant qu’outil de diagnostic.

Prenant la parole au nom du Center for International Media Assistance (CIMA), qui aide au développement de médias indépendants, Mark Nelson, le directeur principal du Centre, a présenté une étude menée par le CIMA afin de contribuer à la compréhension de l’aide apportée par les pays du comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE ainsi que des modalités et lieux de cette aide.

Il a conclu que les indicateurs sur la viabilité des médias du PIDC pourraient potentiellement apporter des changements considérables, en amenant les pays du CAD/OCDE à mieux cibler leur soutien à la question plus large du progrès de médias libres et indépendants.

Pour sa part, Daniel Blank, de la DW, responsable des partenariats au niveau mondial, a incité les participants à réfléchir à la façon dont les indicateurs de viabilité des médias pourraient être utiles à la formation des futurs stratégistes des entreprises de médias.

Il s'est déclaré inquiet que les ateliers de formation aux affaires soient parfois menés dans un environnement ignorant le positionnement commercial des entreprises de médias . Il a également observé que l'instrument PIDC pourrait potentiellement y remédier.

Les indicateurs de viabilité médiatiques ont été développés par Robert Picard, de l'Université d'Oxford, après consultation du PIDC et de la DW Akademie.

La BBC Media Action et le Conseil catholique des médias allemand (CAMECO) ont, entre autres, pris part à la table ronde, qui était l'une de celles qui ont eu lieu au cours du Forum mondial des médias organisé par la Deutsche Welle autour du thème « Médias et politique étrangère à l'ère numérique ».