Préparer les jeunes pour le monde du travail au Botswana

Le ministère de l’Éducation et du Développement des compétences au Botswana, la République de Corée et l’UNESCO ont franchi une étape en septembre 2014, avec le lancement des programmes « Une meilleure éducation pour l’essor de l’Afrique » au Collège technique de Gaborone.

Le projet comprend trois programmes débouchant sur un diplôme : diplôme de cuisine, diplôme de tourisme et diplôme d’hôtellerie. Le processus d’élaboration des programmes a rassemblé des experts de l’enseignement et de la formation techniques et professionnels (EFTP) au Botswana, guidés et soutenus par l’Institut de recherche coréen d’enseignement et de formation professionnels, en étroite collaboration avec des représentants de l’industrie, afin de s’assurer que les diplômés aient la possibilité d’acquérir les compétences, les connaissances et les attitudes nécessaires au sein du secteur. 

L’industrie du tourisme au Botswana a besoin d’employés dotés de compétences et de capacités de haut niveau. Le programme BEAR a pour objectif de former des diplômés ayant les compétences nécessaires pour améliorer et renforcer l’industrie, conformément à la stratégie du Gouvernement du Botswana dans le secteur du tourisme. 

Avec plus d’une centaine d’étudiants inscrits au Collège technique de Gaborone, parmi lesquels 37 suivent actuellement le programme au Collège d’enseignement et de formation techniques et professionnels de Francistown, le lancement du programme BEAR au Botswana a fourni une plate-forme aux partenaires du développement. Ils se sont rassemblés pour encourager les étudiants à réaliser leur plein potentiel et participer à la croissance de l’industrie touristique nationale. 

L’événement de lancement du programme BEAR organisé au Collège technique de Gaborone a été animé par le ministre de l’Éducation et du Développement des compétences, le Dr Venson Moitoi, l’Ambassade de la République de Corée et des représentants du secteur de l’industrie, qui ont souligné l’importance de l’éthique et des attitudes professionnelles. Le coordonnateur du projet, M. Raymond Doherty, a remercié au nom de l’UNESCO tous les partenaires participants, en soulignant que le caractère unique et le succès du projet résidaient dans le fait que le Botswana avait été capable d’utiliser ses ressources afin de renforcer son propre système de formation. 

Le succès réel du projet sera mesuré en 2016, lorsque les diplômés du Collège technique de Gaborone et du Collège d’enseignement et de formation techniques et professionnels de Francistown entreront sur le marché du travail.