Le Président de la République fédérale de Somalie en visite officielle à l’UNESCO

Le 15 octobre, S.E. M. Hassan Cheikh Mohamoud, Président de la République fédérale de Somalie, a effectué une visite à l’UNESCO pour discuter du soutien de l’Organisation en faveur des processus de reconstruction et de réconciliation en Somalie.

Au cours de la rencontre bilatérale avec la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, le Président a souligné les liens personnels de longue date qu’il entretient avec l’Organisation en tant qu’ancien boursier de l’UNESCO, ainsi que l’importance capitale pour son pays de se reconstruire en s’appuyant sur l’éducation et l’engagement des jeunes à la suite du long conflit qui a touché la Somalie.

Faisant référence au besoin urgent de revoir le système éducatif dans son pays, notamment les programmes dans l’enseignement supérieur, le Président a déclaré que « nous avons perdu deux générations qui n’ont aucun outil pour s’en sortir dans la vie, et qui sont devenus vulnérables au recrutement par des groupes terroristes. »

La Directrice générale a souligné l’importance de l’engagement civique et de la participation des jeunes comme étape indispensable pour le processus de réconciliation et l’unité nationale du pays. Elle a également félicité le Président Mohamoud pour avoir mis l’accent sur les jeunes en tant qu’éléments moteurs de sa politique de reconstruction.

« Fournir des possibilités aux jeunes en termes de compétences et d’engagement civique est essentiel à la construction de la paix, » a affirmé Irina Bokova.

Le Président Mohamoud a ensuite insisté sur le besoin de la Somalie en matière de formation professionnelle, notant le rôle important des centres de formation et de réhabilitation. « Ces centres sont surchargés – nous avons besoin du soutien de l’UNESCO pour développer des centres de formation technique et professionnelle afin de fournir aux jeunes des solutions alternatives à leur engagement dans des groupes armés. Notre jeunesse représente une main d’œuvre indispensable pour la reconstruction de la Somalie, » a-t-il ajouté.

Le Président a également appelé l’UNESCO à aider son pays à développer des activités de loisir pour les jeunes dans les domaines du sport, de la culture et des arts, tout en rappelant que 65% de la population somalienne a moins de 30 ans.

Irina Bokova a assuré le Président Mohamoud que l’UNESCO se joindra aux efforts de la Somalie « pour renforcer le système éducatif du pays afin de garantir sa durabilité, en s’appuyant notamment sur l’expertise relative à l’élaboration de programmes scolaires du Bureau international d’éducation à Genève. » La Directrice générale a de plus souligné l’importance critique de l’éducation des filles et des femmes comme condition à la paix et à la stabilité.

Tout en faisant allusion aux propos du Président sur le rôle des arts et de la culture afin que son people retrouve l’espoir et la fierté en son identité nationale, la Directrice générale a mis l’accent sur le rôle de la culture pour le développement en tant que catalyseur pour la participation, la cohésion social, l’emploi et l’éradication de la pauvreté. «  Je crois fermement que la culture est un moteur pour le développement et la construction nationale. »

Le Président Mohamoud a conclu en disant que la « Somalie s’était éloignée de l’UNESCO mais maintenant nous voulons en faire pleinement partie.»

Le Président était accompagné de S.E. M. Abdirahman Douale Beileh, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, et de S.E. Shahidul Islam, Ambassadeur de la Délégation permanente de Somalie auprès de l’UNESCO.