Le Président de la Bulgarie ouvre le Forum des dirigeants organisé dans le cadre de la 38e session de la Conférence générale

infocus_drupal_leaders_forum_bulgaria.jpg

The President of Bulgaria, H.E. Mr Rosen Plevneliev, opens the Leaders’ Forum, within the context of the 38th session of the General Conference of UNESCO - 16 November 2015
© UNESCO/Nora Houguenade

Paris, 16 novembre -Le Président bulgare Rosen Plevneliev a est intervenu devant le Forum des dirigeants, qui réunit des chefs d'État et de gouvernement, des ministres, des ambassadeurs ainsi que des participants de haut-niveau du monde entier à l’occasion de la 38e session de la Conférence générale de l'UNESCO.

Le Forum des dirigeants est organisé dans le cadre du 70e anniversaire de l'UNESCO et a été dédié aux victimes des attentats terroristes qui ont frappé Paris le 13 novembre.

« Malgré les événements tragiques de vendredi dernier, nous sommes réunis ici aujourd'hui en tant que nations à l’occasion de notre 70e anniversaire sous la bannière de l'UNESCO, pour proclamer au monde que l'esprit humain ne doit jamais être supprimé. L'aspiration de l'humanité à la paix, la tolérance et la coexistence mutuelle doit être ressuscitée », a déclaré Stanley Mutumba Simataa, Président de la 38e session de la Conférence générale dans son discours d’ouverture.

En ouvrant le Forum, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a évoqué les événements tragiques et terribles qui ont frappé Paris et le monde entier. « Il s’agit d’une attaque contre l’humanité. Nous ne l’accepterons pas. Nous ne céderons pas. Nous devons rester unis, avec la France, avec toutes les femmes et les hommes, avec toutes les sociétés ».

Citant l’Acte constitutif adopté il y a 70 ans, qui stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes et des femmes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix », la Directrice générale a souligné que cela « n’a jamais été aussi actuel, aussi pertinent ».

Dans son discours, le président bulgare a souligné que « l'idéologie du terrorisme ne peut être vaincue par les armes. Elle pourra être vaincue par des idées, par l'éducation et par des sociétés tolérantes ».

 « Ce n’est qu’en restant unis contre cette menace mondiale que nous gagnerons ce combat », a-t-il ajouté. Le Président a salué le travail mis en œuvre par l'UNESCO au cours des 70 dernières années et a rappelé que « l'UNESCO est le premier forum international consacré à la protection du patrimoine spirituel et culturel de l'humanité ».

Il a encore souligné que l'Organisation dispose de « tous les outils pour promouvoir le dialogue culturel et religieux et prévenir la radicalisation des jeunes, qu’il s’agisse de l'éducation pour tous ou encore du partage des connaissances scientifiques pour un meilleur avenir de l'humanité ».

Se référant aux racines du terrorisme, le Président a déclaré : « Il est temps d'investir plus d'efforts et de ressources dans l'éducation et la diversité culturelle afin d'assurer un avenir juste et durable pour tous ».