Le Président de l’Ex-République yougoslave de Macédoine invité du Forum des dirigeants de l’UNESCO

infocus_drupal_leaders_forum_macedonia.jpg

H.E. Mr Gjorge Ivanov, President of the Former Yugoslav Republic of Macedonia, participates in the Organization's Leaders' Forum - UNESCO, 16 November 2015.
© UNESCO/Nora Houguenade

Gjorge Ivanov a pris la parole devant le Forum des dirigeants qui réunit des chefs d’Etat et de gouvernement , des ministres, des ambassadeurs et des participants de haut-niveau du monde entier à l’occasion de la 38e session de la Conférence générale de l’UNESCO.

Le Forum des dirigeants se tient dans le cadre du 70e anniversaire de l’UNESCO et est dédié aux victimes des attaques terroristes survenues à Paris le 13 novembre.

« Malgré les tragiques événements de vendredi dernier, nous sommes réunis aujourd’hui ici, comme des nations sous la bannière de l’UNESCO, lors de notre 70e anniversaire, pour proclamer au monde que l’esprit humain ne doit jamais être supprimé. Que le désir ardent de l’humanité pour la paix, la tolérance et la coexistence mutuelle doit être ressuscité », a déclaré Stanley Mutumba Simataa, Président de la 38e session de la Conférence générale de l’UNESCO dans son allocution d’ouverture aux États membres.

De son côté, la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, a évoqué les événements tragiques et terribles qui ont frappé Paris et le monde entier. « Il s’agit d’une attaque contre l’humanité. Nous ne l’accepterons pas. Nous ne céderons pas. Nous devons rester unis, avec la France, avec toutes les femmes et les hommes, avec toutes les sociétés ».

Citant l’Acte constitutif adopté il y a 70 ans, qui stipule que « les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes et des femmes, c'est dans l'esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix », la Directrice générale a souligné que cela « n’a jamais été aussi actuel, aussi pertinent ».

Stanley Mutumba Simataa, a présenté le président Ivanov en rappelant sa foi dans la capacité des jeunes à transformer le monde et les nombreux programmes que son pays a mis en place pour permettre aux jeunes d’améliorer leurs compétences, de développer leur créativité et leur capacités managériales.

Dans son allocution, le Président Ivanov a exprimé ses plus profondes condoléances aux citoyens français et a affirmé : « Ce Forum est une réponse au terrorisme et aux ennemis de la diversité. Nous ne devons pas permettre que le terrorisme l’emporte sur la paix, la liberté et la justice ».

Saluant le travail de l'UNESCO, le Président Ivanov a souligné qu’il « est difficile d'imaginer ce qu’aurait été la vie sans l'UNESCO, une Organisation qui a mis l’accent sur la nécessité de développer un sentiment d'appartenance fondé sur l'éducation, les arts et les sciences qui élargissent nos horizons ». Il a ajouté que « le monde a, plus que jamais, besoin de l’UNESCO » et a appelé l'Organisation à « aider à rétablir l'ordre mondial et à remplacer le monologue par le dialogue, notamment le dialogue interculturel et interreligieux ».

Le Président a rappelé que la région des Balkans est un « corridor et un carrefour culturel fertile » et a souligné que « l'Ex-République yougoslave de Macédoine appartient à la mosaïque culturelle de l'humanité unie à l’UNESCO ».