Le prix UNESCO-Hamdan bin Rashid Al Maktoum récompense l’efficacité des enseignants

Le 7 octobre, dans le cadre des célébrations du 20e anniversaire de la Journée mondiale des enseignants, la Directrice générale l'UNESCO, Irina Bokova, et Son Altesse Cheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum, vice-souverain de Dubaï, ont décerné le Prix UNESCO-Hamdan bin Rashid Al-Maktoum 2014 qui récompense les pratiques et des performances pédagogiques exemplaires afin de promouvoir l'efficacité des enseignants.

« En identifiant l'excellence dans les pratiques pédagogiques et en permettant la diffusion de celles-ci à travers le monde, ce prix offre un soutien direct au travail des enseignants», a déclaré la Directrice  générale. Affirmant que « mettre l'éducation en avant, c’est mettre les enseignants en premier plan » elle a averti que « trop souvent, les enseignants enseignent sans la formation adéquate, sans les ressources dont ils ont besoin. »

Remerciant Son Altesse Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum pour sa vision de l'importance de l'éducation de qualité, la Directrice générale a déclaré: « c'est l'esprit de l'action de tous de l'UNESCO, pour promouvoir l'éducation de qualité pour tous, de mettre d'abord l'éducation aux échelons national et programmes mondiaux. »

Pour cette troisième édition du Prix, trois lauréats ont été récompensés parmi 99 projets reçus de 64 pays :

- Oxfam Novib et l’Internationale de l’Education (Belgique) qui ont mis en place depuis 2007 au Mali et en Ouganda un programme intitulé Des éducateurs de qualité pour tous : chaque enfant a besoin d’un bon enseignement (Quality-ED). Ce projet fait appel à des représentants des gouvernements, des syndicats enseignants, des organisations de la société civile et des universitaires afin d’améliorer les programmes de formation des enseignants.

- Le programme de formation des enseignants, mis en place par SOS Villages d’enfants (Madagascar) en 2011 qui propose des formations en pédagogie participative aux professeurs de l’enseignement formel et informel, du primaire et du secondaire. L’idée est rendre l’enseignement concret grâce à l’utilisation d’outils pédagogiques qui les invitent à découvrir et comprendre, par eux-mêmes, le contenu des cours.

- La Fondation ProEd (Panama) qui met en œuvre un projet intitulé Des enseignants qui forment d’autres enseignants - Une communauté d’apprentissage professionnelle. Son objectif est d’assurer une formation continue de qualité aux enseignants et directeurs d’écoles publiques et privées à faibles revenus du Panama, quels que soient leur ethnie, leur milieu socio-économique ou leur sexe.

« Un bon enseignant détient les clés de l'apprentissage de qualité », a déclaré la Directrice générale. «Nous savons l'importance des enseignants, mais à travers le monde, les résultats ne sont pas à la hauteur », elle a continué à appeler à une « action pour soutenir les enseignants dans tous les sens, dans la perspective de 2015 et dans le futur programme de développement des Nations Unies, pour assurer des conditions de l'emploi, un bon environnement de travail, le développement de la formation de haute qualité. »

Mis en place en 2009 grâce au financement du Sheikh Hamdan Bin Rashid Al-Maktoum de Dubaï, le Prix est remis tous les deux ans à des projets qui ont contribué de façon exceptionnelle à améliorer la qualité de l'enseignement et de l'apprentissage, en particulier dans les pays en développement ou au sein des communautés marginalisées ou désavantagées.