Proclamation du lauréat du concours pour la conception du centre culturel de Bamiyan

afghanistan.jpg

© UNESCO

Le 18 Février 2015, Bureau de l’UNESCO en Afghanistan- Une équipe d’architectes argentins dirigée par Carlos Nahuel Recabarren a été désignée vainqueur du concours international pour la conception d’un Centre culturel à Bamiyan en Afghanistan.

Le projet lauréat intitulé Descriptive Memory: The Eternal Presence of Absence (Mémoire descriptive, l’éternel présence de l’absence) et quatre autres finalistes ont été sélectionnés dans le plus grand secret par un jury international de sept experts techniques. Les membres du jury, venus de tous horizons, dont Cameron Sinclair, Directeur exécutif de la fondation Jolie-Pitt et co-fondateur de Architecture for Humanity, Elizabeth O’Donnel, Doyenne intérimaire de la Cooper Union et le jeune Joon Kim, coordinateur de la Paju Book City en Corée, se sont exprimés sur l’importance que la communauté internationale accorde au renouveau culturel en Afghanistan.

Le travail de Carlos Nahuel Recabarren et de ses co-équipiers Manuel Alberto Martinez Catalan et Franco Morero a été sélectionné parmi un nombre impressionnant de 1070 projets de design proposés par 117 pays. La compétition a été lancée le 15 Novembre 2015 par le bureau de l’UNECO en Afghanistan.

A l’annonce des résultats, Paolo Fontani, Directeur du bureau de l’UNESCO en Afghanistan a déclaré que « ce concours  constitue une opportunité de créer un nouveau modèle d’architecture, de développement créatif et culturel en Afghanistan. L’un de nos objectifs est de s’assurer que les Afghans se reconnaissent dans ce projet créatif ».

Le projet a été approuvé par le président afghan, S.E. Ashraf Ghani, qui a accepté le processus de sélection compétitive pour la conception du nouveau Centre culturel de Bamiyan et qui s’est engagé à la protection du patrimoine culturel de son pays. Ainsi, le gouvernement afghan mettra en place un programme culturel national d’envergure dont le but sera de valoriser la richesse de la diversité culturelle du pays. Le programme comprendra une étude archéologique nationale, un programme sur les industries créatives et des activités ciblées pour sauvegarder les droits des minorités à travers le pays.

Le jury a reconnu des qualités exceptionnelles au projet gagnant : un projet bien conçu incluant tous les éléments du programme ainsi qu'une séparation public/exposition et des activités de recherche et éducatives ; une stratégie d’aménagement très fine avec une série d'entrées élégantes et un impact visuel minimal sur le site. La construction s’intègre dans la stratégie d’agrandissement des jardins, et la proposition de construction des espaces intérieurs des bâtiments en brique, créant des passages élégants qui pourront facilement servir d'espaces de rencontres informelles ou formelles et des salles d’exposition informels supplémentaires. Le jury a également estimé que le projet avait l’envergure adéquate pour qu’une conception minutieuse le rende très modulable.

Le plan du centre culturel de Bamiyan a été conçu autour du thème de l’unité nationale afin de promouvoir la sauvegarde du patrimoine, l’interculturalité et l’identité culturelle tout en contribuant à des objectifs plus larges de réconciliation, de paix et de développement économique en Afghanistan. Ce modèle devait aussi enrichir le paysage historique et physique de Bamiyan, décrit par l’UNESCO comme un paysage « témoignant exceptionnellement des traditions culturelles qui ont disparu  dans la région de l’Asie centrale».

Lors de son choix, le jury a appliqué des critères d’innovation, d’accessibilité pour la communauté, une conscience environnementale et une cohésion avec le paysage naturel et culturel de la vallée de Bamiyan

Le projet lauréat a reçu la somme de 25 000 $US et les quatre autres finalistes ont été récompensés par le jury à hauteur de 8 000 $US.