Le progrès technologique et la crise économique redessinent le paysage médiatique, selon un nouveau rapport de l'UNESCO