Le Programme hydrologique international présente sa publication-anniversaire pour les 50 ans des programmes sur l’eau de l’UNESCO

Dans le cadre des célébrations du cinquantième anniversaire des programmes sur l’eau de l’UNESCO, le Programme hydrologique international (PHI) a officiellement lancé la publication « L’Eau, les Peuples et la Coopération : 50 ans de Programmes sur l’Eau pour le Développement durable à l’UNESCO », le 2 décembre 2015 lors de la journée « Eau et Climat » de la Conférence de Paris pour le Climat (COP21). Un panel d’intervenants de haut-niveau a présenté cette publication-anniversaire, disponible en anglais, français et espagnol, et a discuté de la coopération passée et à venir avec l’UNESCO autour de la question de l’eau.

Le panel de cet évènement de lancement était composé de Madame Flavia Schlegel, Sous-Directrice générale pour les Sciences exactes et naturelles et Madame Blanca Jiménez Cisneros, Secrétaire du Programme hydrologique international (PHI) de l’UNESCO. Il a aussi rassemblé des contributeurs historiques aux programmes sur l’eau de l’UNESCO  tels que Monsieur Sirodjidin Mukhridinovich Aslov, Ministre des Affaires étrangères du Tajikistan ; Monsieur Rodolfo Lacy Tamayo, Député Directeur du Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles du Mexique ; Monsieur Johannes Cullmann, Directeur pour le Climat et l’Eau de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) ; Madame Lucilla Spini, Chef des Programmes scientifiques au Conseil international pour la Science (CIUS) ; et  Monsieur Christophe Cudennec, Secrétaire général de l’Association internationale des Sciences hydrologiques (AISH).

Madame Schlegel a souligné que la publication était le résultat d’une importante compilation des travaux de l’UNESCO dans le domaine de l’eau, qui a pour vocation de fournir les éléments nécessaires à la réflexion sur les progrès réalisés depuis 1965 et de guider le chemin à parcourir pour atteindre les Objectifs de Développement durable pour la période post-2015, ainsi que la sécurité de l’eau pour tous. L’ouvrage synthétise les réussites passées du PHI, ses activités actuelles ainsi que sa vision du futur, et sa production a été rendue possible par le Gouvernement du Mexique, qui a apporté son soutien fondamental à l’UNESCO et au PHI, par le biais de son Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (SEMARNAT) et de sa Commission Nationale sur l’Eau (CONAGUA).

Madame Jiménez Cisneros a présenté les concepts centraux qui ont guidé les activités de l’Organisation en faveur de la question de l’eau : la rigueur scientifique, la mise en réseau et en communication des différents partenaires et la coopération entre les Etats Membres. C’est précisément par son partenariat avec l’Organisation météorologique mondiale (OMM) en 1965 que l’UNESCO a initié le premier programme d’étude mondial du cycle hydrologique –la Décennie hydrologique internationale (DHI). Monsieur Johannes Cullmann (OMM) a fait remarquer à l’auditoire que la COP21 est la première Conférence des Parties ayant réellement pris en considération les défis liés à l’eau, pourtant facteur clé pour l’adaptation au changement climatique.

« L’Eau, les Peuples et la Coopération : 50 ans de Programmes sur l’Eau pour le Développement durable à l’UNESCO »  recueille des contributions d’acteurs clés de l’histoire des programmes sur l’eau de l’UNESCO, notamment d’anciens présidents du Conseil intergouvernemental du PHI, des membres senior du staff, ainsi que des membres et partenaires de la Famille de l’Eau de l’UNESCO. Monsieur Christophe Cudennec (AISH) a noté que son association et le réseau scientifique mondial qu’elle rassemble ont, dès l’origine, travaillé en interaction avec la DHI et le PHI, et que cette coopération a influencé de manière décisive le contenu et le développement des programmes sur l’eau. Madame Lucilla Spini (CIUS) a, pour sa part, mis en valeur la correspondance entre les domaines thématiques du CIUS et ceux de la phase actuelle du PHI (PHI-VIII), s’articulant autour de la sécurité de l’eau et les réponses aux défis locaux, régionaux et globaux. Madame Spini s’est dite désireuse de renforcer cette coopération entre le CIUS et l’UNESCO pour cinquante nouvelles années de progrès.

Liens :