Projection et lancement en avant-première de la série documentaire « + ou – 5 mètres » au Siège de l’UNESCO

Le 1 décembre 2015, le réalisateur Dominique Hannequin a fait vivre au public de l’UNESCO un incroyable voyage, de la surface à + ou – 5 mètres de profondeur, entre l’air et la mer, d’un océan à l’autre...

Nul besoin de s’élever beaucoup au-dessus des eaux ou de plonger dans les profondeurs de l’océan pour admirer la beauté de la nature. Mais il n’y a également nul besoin de s’élever beaucoup au-dessus des eaux ou de plonger dans les profondeurs de l’océan pour constater l’urgence du changement climatique.

Basée sur sa propre idée originale, le plongeur et photographe sous-marin Joe Bunni va à la rencontre des habitants, des guides ou des scientifiques qui lui font découvrir ces merveilles de la nature qu'ils connaissent bien, et témoignent de leur fragilité croissante. Lamantins, requins, dragons de Komodo, ours polaires – tous subissent les impacts de la pollution et du réchauffement de l’atmosphère.

La projection a été suivie d'un débat animé par Hervé Claude, écrivain et ancien journaliste de France 2 et d'Arte, en présence de Joe Bunni ; Dominique Hennequin ; François Sarano, océanographe, plongeur, co-scénariste du film « Océans » ; Bertrand Piccard, l’un des initiateurs et pilotes de l’avion solaire Solar Impulse, aéronaute ayant réalisé le premier tour du monde en ballon (1999) ; Gilles Reverdin, chercheur et directeur adjoint du Laboratoire d’océanographie et du climat : expérimentations et approches numériques (LOCEAN) ; Claire Nouvian, fondatrice et directrice de l’association Bloom qui œuvre en faveur de la protection des océans et de la pêche artisanale ; et Mario Cyr, plongeur, photographe, Président fondateur de l’association SOS Océans.

Cette avant-première s’inscrit dans le cadre des nombreuses activités organisées par la Commission océanographique intergouvernementale (COI) de l’UNESCO pendant la COP21 en vue de sensibiliser et d’informer les publics sur le lien entre océan et climat.