Projet UNESCO-Chine pour promouvoir les TIC dans la formation des enseignants dans 8 pays d’Afrique

Les résultats et enseignements d'un projet visant à promouvoir l’usage des TIC dans la formation des enseignants en Afrique seront communiqués dans le cadre d'une réunion organisée au siège de l’UNESCO à Paris, les 19 et 20 avril 2016.

Cette réunion du Projet du fonds en dépôt UNESCO-Chine (CFIT) “Mettre à profit la technologie pour une formation des enseignants de qualité” se déroulera en présence de représentants ministériels et institutionnels, des Délégations permanentes auprès de l’UNESCO des huit pays du CFIT et de la Chine, ainsi que d’évaluateurs extérieurs.

Elle examinera les réalisations et les enseignements à tirer pour les trois premiers pays du projet : Côte d’Ivoire, Éthiopie et Namibie, ainsi que l’avancement du projet CFIT au Congo, en RD Congo, au Liberia, en Tanzanie et en Ouganda.

Le projet CFIT a été lancé en 2012 avec l’appui du gouvernement chinois qui a fait don d’un budget de 8 millions de dollars sur une période de quatre ans s’achevant en 2016. Le projet constitue l’une des initiatives de l’UNESCO pour accélérer les progrès en faveur de l'Objectif 4 (Éducation de qualité) et de l'Objectif 9 (Innovation) des Objectifs de développement durable (ODD).

Coup de pouce aux principaux instituts de formation des enseignants

Selon les attentes, à l’issue du projet les principaux instituts d'éducation/de formation des enseignants sélectionnés auront une capacité améliorée dans tous les pays cibles, avec notamment :

  • une amélioration de l’offre d’enseignants sortant des principaux instituts existants, grâce au renforcement et à l’amélioration des programmes de formation à distance faisant appel aux TIC ;
  • la mise en place de programmes de développement professionnel continu pour les enseignants ;
  • la capacité accrue des instituts à élaborer des programmes de formation aux TIC pour la formation initiale des enseignants et une meilleure capacité des formateurs à dispenser une formation TIC ;
  • le renforcement du partage des connaissances et du réseautage entre les directeurs des instituts, les décideurs politiques et les autres parties prenantes concernées, devant déboucher sur des politiques et des pratiques aptes à créer un environnement adapté au fonctionnement des instituts d'éducation/formation des enseignants.

La mise en œuvre s’est achevée en décembre 2015 en Côte d’Ivoire, en Éthiopie et en Namibie et une évaluation externe a été réalisée.