Qu’est-ce qui rend une école heureuse ? - Le Bureau de l’UNESCO à Bangkok publie un nouveau rapport

Le Bureau de l’UNESCO à Bangkok va rendre publique le tout premier rapport sur les écoles heureuses et le bien-être des élèves dans la région Asie-Pacifique, le 25 mars 2016.

Le rapport, intitulé “Happy Schools: A Framework for Learner Well-being in the Asia-Pacific” (Écoles heureuses : Un cadre pour le bien-être des élèves dans la région Asie-Pacifique), qui sera lancé après la Journée internationale du bonheur le 20 mars 2016, se penche sur les défis auxquels les élèves se trouvent aujourd’hui confrontés dans un monde concurrentiel, stressant et axé sur l’évaluation.

La cérémonie présidée par le directeur du Bureau de l’UNESCO à Bangkok, M. Gwang-Jo Kim sera suivie d’une courte présentation des messages clés du rapport par l’équipe du projet Écoles heureuses. En parallèle, une exposition artistique mettant en lumière les œuvres présélectionnées dans le cadre du Concours d’art des Écoles heureuses sera inaugurée, et les trois premiers lauréats seront invités à présenter leur œuvre durant la manifestation.

L’importance du bonheur a été récemment reconnue par l’Assemblée générale des Nations Unies dans une résolution de 2011 en tant qu’« objectif fondamental de l’être humain », ainsi que dans les Objectifs de développement durable (ODD), qui l’associent à la qualité de l’éducation et au bien-être.

Les indicateurs mondiaux tels que l’Indice « Vivre mieux » et les évaluations internationales, notamment PISA, visent à évaluer les liens qui existent entre le bonheur des élèves et la qualité de l’éducation.

Personnes, processus et lieu

En juin 2014, le Bureau de l’UNESCO à Bangkok a lancé le projet Écoles heureuses afin d’étudier « ce qui rend une école heureuse » en s’appuyant sur les avis des élèves, des enseignants, des parents et des autres acteurs au centre de la communauté scolaire. Des recherches ont été menées entre juin 2014 et novembre 2015 afin d’identifier les critères d’une école heureuse, englobant des variables qualitatives pouvant être évaluées. Le processus de recherche a donné lieu à une étude théorique, un atelier avec des écoles des pays membres de l’ASEAN, une enquête et un séminaire.

Le principal résultat de l’étude est le Cadre pour des écoles heureuses, qui comprend 22 critères pour une école heureuse, regroupés en trois grandes catégories « Personnes », « Processus » et « Lieu », ainsi que des stratégies permettant aux écoles de répondre à ces critères. Le cadre appelle les systèmes éducatifs à se détourner des méthodes traditionnelles pour embrasser la diversité des talents et des formes d’intelligence en reconnaissant les valeurs, les forces et les compétences qui contribuent à améliorer le bonheur. Pour atteindre ces objectifs, les critères à respecter consistent par exemple à soutenir les attitudes et les attributs positifs des enseignants, à encourager la liberté, la créativité et la motivation des élèves, et à créer un environnement d’apprentissage chaleureux et accueillant.

À quoi ressemble, selon vous, une école heureuse ?

Une exposition artistique, mettant en lumière des œuvres de toute la région sur le thème « À quoi ressemble, selon vous, une école heureuse ? » aura lieu du 25 mars au 3 avril (The Commons, Bangkok). L’exposition présentera les 30 plus belles œuvres choisies parmi plus de 160 candidatures de 17 pays, regroupant des illustrations dessinées à la main et des photos. Lors de la manifestation de lancement le 25 mars se tiendra une cérémonie spéciale de remise des prix à l’occasion de laquelle Yejoon (Jennifer) Yoo (République de Corée, 1e place), Estiawati Subair (Indonésie, 2e place) et Debdatta Chakraborty (Inde, 3e place) seront chacune invitées à présenter leurs images gagnantes et à recevoir leur prix.

Lien