Réunion du Comité scientifique international pour l’élaboration du volume IX de l’Histoire générale de l’Afrique

La réunion du Comité scientifique international pour l’élaboration du volume IX de l’Histoire générale de l’Afrique (HGA) – qui se tient du 16 au 19 juin 2014 au Siège de l’UNESCO à Paris (France) – a pour objectif principal d’établir une feuille de route et un plan de travail pour l’identification des contenus de ce volume.

Initié en 1964 à l’appel des pays africains nouvellement indépendants, le projet de HGA, dont le but était de produire et de promouvoir une histoire de l’Afrique du point de vue des Africains eux-mêmes, est désormais constitué de huit volumes. En apportant un éclairage scientifique sur l’histoire véritable des peuples d’Afrique, les centaines de spécialistes issus de disciplines diverses ayant pris part à ce projet ont permis de mettre en lumière les contributions africaines au progrès de l’humanité. De l’histoire à la linguistique, en passant par l’anthropologie et les sciences naturelles, cette recherche est sortie des sentiers battus en incorporant des traditions orales, ainsi que des sources littéraires et artistiques.

Le volume IX de l’HGA marque une nouvelle étape du projet en cours. Il a été lancé en novembre 2013 à Salvador (Brésil), où le Comité scientifique international s’est réuni pour la première fois. S’appuyant sur l’histoire récente du continent et de ses diasporas, il a été décidé que ce nouveau volume transposerait cette histoire savante en modules d’apprentissage destinés non seulement aux élèves d’écoles primaires et secondaires, mais aussi aux enseignants. L’utilisation pédagogique de l’HGA, lancée en 2009, soulève donc de nouveaux enjeux scientifiques, intellectuels, politiques ou encore culturels qui doivent être pris en compte dans l’élaboration de ce neuvième volume.

Ainsi, le Comité a-t-il décidé de structurer ce volume autour de trois objectifs majeurs, dont chacun sera développé dans un tome à part :

  • mise à jour des huit volumes de l’HGA à la lumière des développements récents dans les différents domaines de la recherche scientifique et des changements politiques, culturels, socio-économiques et écologiques survenus dans le  continent depuis la publication du dernier volume de l’HGA (1993) ;
  • cartographie et analyse des différentes diasporas africaines, anciennes et modernes, et leurs divers apports à la construction des sociétés modernes ainsi qu’à l’émancipation et au développement de l’Afrique ;
  • identification et analyse des nouveaux défis auxquels l’Afrique est confrontée, y compris les questions de l’unité africaine, le panafricanisme, l’intégration régionale, l’éducation et la culture, la jeunesse, les questions du genre et de l’égalité des sexes, la santé et les soins de santé, la diversité culturelle, la créativité, les arts, la culture et le développement, le dialogue interculturel en Afrique, les questions de paix et d’environnement, le changement climatique, l’urbanisation, la recherche scientifique et l’innovation, le développement durable, la bonne gouvernance, la coopération sud-sud, les relations avec la diaspora, etc.

De plus, l’analyse du concept de race et des processus de racialisation permettront une exploration de la construction des identités et des modes de définition de soi au sein de ces différentes diasporas, et des connections à la fois symboliques et historiques qu’elles maintiennent avec le continent.

Par-dessus tout, les contributeurs au volume IX souhaitent affirmer et promouvoir le concept dynamique d’Africanité globale. L’esclavage, la relation entre le panafricanisme et les diasporas, et la mise en valeur d´une pensée panafricaniste doivent tous être étudiés et compris à travers les différentes expériences diasporiques – de l'expansion initiale des êtres humains à partir du continent africain, aux diasporas qui se sont succédé dans le temps jusqu'à la période contemporaine.

Par conséquent, la deuxième réunion du Comité sera une étape décisive qui permettra de déterminer avec précision le contenu du volume IX en :

  • validant les propositions faites par les coordonnateurs de chaque partie ;
  • déterminant le plan détaillé de l’ensemble du volume IX ;
  • sélectionnant les contributeurs du volume IX ;
  • arrêtant un plan d’action définissant le calendrier de la production, le suivi du travail des contributeurs, la relecture et une première validation des textes ;
  • échangeant avec les Délégations permanentes auprès de l’UNESCO sur les enjeux de l’Histoire générale de l’Afrique et du volume IX en particulier.

Les seize membres du Comité scientifique international pour l’élaboration du volume IX de l’HGA sont des intellectuels de haut niveau issus de divers pays africains, mais également d’Amérique du Nord et du Sud, d’Europe et d’Asie.