Réunion intersessions de préparation pour la Troisième Conférence Internationale sur les Petits États Insulaires en Développement, New York, 21 avril 2014

UCHsids_0.jpg

© UNESCO

Mardi, 21 avril, en marge de la réunion intersessions en vue de préparer la Troisième Conférence Internationale sur les Petits États Insulaires en Développement (PEID), l'UNESCO a organisé l'événement sur "Les potentiels, la conservation et l’utilisation durable des bénéfices du patrimoine culturel subaquatique dans les PEID", mettant l'accent sur le patrimoine culturel - en particulier le patrimoine culturel subaquatique - et ses potentiels pour un tourisme durable dans les États PIED.

Sous l’encadrement  de Mme Vibeke Jensen (Directeur, Bureau de Liaison de l'UNESCO à New York), les intervenants ont été invités à souligner les avantages de la préservation du patrimoine culturel subaquatique et son potentiel pour le développement durable des PEID. Son excellence Mme Jane Jimmy Chigiyal (Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire Représentante Permanente des États fédérés de Micronésie auprès de l'ONU) a parlé de la richesse du patrimoine culturel subaquatique de son pays et les défis pour sa conservation. Le Docteur Reginald Murphy (Secrétaire général de la Commission Nationale d'Antigua-et-Barbuda pour l'UNESCO) a poursuivi en exposant l'énorme patrimoine subaquatique culturel et historique à explorer et à utiliser durablement dans les Caraïbes. Enfin, le docteur Della Scott Ireton (Directeur Associé et Directeur de la Région Nord-Ouest, Réseau d’Archéologie Publique de Floride, Université Floride-Ouest, États-Unis) a présenté un certain nombre de projets efficaces utilisés dans le monde entier pour protéger le patrimoine culturel subaquatique tels que l'initiative "Musées subaquatiques".

Le Patrimoine culturel subaquatique a une importance particulièrement grande et représente un potentiel pour les Petits États Insulaires en Développement en raison de la forte connexion culturelle avec la mer, partagée par chacun d'entre eux. Une grande partie des traces des populations vivant dans ces régions sont préservés sous l'eau. En raison de leur emplacement unique, les États faisant partie des PEID ont un éventail exceptionnellement vaste de sites du patrimoine culturel subaquatique et la Convention de l'UNESCO de 2001 sur la Protection du patrimoine culturel subaquatique leur permettrait d'améliorer leur protection afin de renforcer un développement croissant de ces régions en termes de durabilité. En outre, le patrimoine culturel a non seulement une forte importance pour l'identité des États PIED, mais il a également un fort potentiel de développement du tourisme et peut aider à générer des revenus et des emplois. Le tourisme durable représente un important facteur actuel et futur de création de croissance économique et d'emploi pour les Etats PEID.