Réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali: l’heure du bilan !

crepissage_mosquee_djingareyber.jpg

© UNESCO/Clarisse NJIKAM
09 Mars 2017

Bamako, 05 mars 2017quatre ans après le lancement des travaux du programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, le bureau de l’UNESCO à Bamako, en partenariat avec le ministère de la culture, et l’appui logistique de la MINUSMA, organise les 14 et 15 mars 2017, au centre de conférence Maeva Palace de Bamako, la Conférence internationale sur les enjeux et défis liés à la protection du patrimoine culturel en zones de conflit.

Cette grande rencontre aura pour objectif de restituer de manière exhaustive les résultats du programme de réhabilitation du patrimoine culturel et de sauvegarde des manuscrits anciens du Mali aux fins d’évaluer les impacts et de dégager les perspectives dans le but d’éclairer les stratégies publiques et d’inspirer les actions de la gestion durable et efficiente des biens culturels.

Prendront part à cette conférence plus d’une centaine de participants venus d’une quinzaine de pays composés : d’experts nationaux et internationaux, des représentants des communautés locales, la société civile, les représentants des partenaires techniques et financiers du programme et les représentants de la presse nationale et internationale. Cet évènement sera aussi l’occasion d’inaugurer l’exposition photos sur les activités réalisées dans le cadre du programme de réhabilitation du patrimoine culturel et sauvegarde des manuscrits anciens du Mali, au Musée National (14 mars, 18h00).

En 2012, suite à l’occupation des régions septentrionales du Mali par des groupes armés, le patrimoine culturel, dans ses composantes matérielles et immatérielles, a été mis en danger. Les quatre sites inscrits sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, notamment la ville de Tombouctou, ont été particulièrement endommagés : Quatorze (14) des seize (16) mausolées et le monument de l’indépendance à l’effigie d’El Farouk ont été détruits ; la porte de la mosquée Sidi Yahia, considérée comme sacrée par les habitants, a été arrachée et endommagée ; environ 4203 manuscrits anciens ont été brûlés ou volés; et les mosquées de Djingareyber, Sankoré et Sidi Yahia ont souffert du manque d’entretien pendant cette période.

Face à ces graves atteintes, le Gouvernement du Mali à travers le Ministère de la Culture, et l’UNESCO ont initié des actions d’envergure, afin de mobiliser la communauté internationale. Le 18 février 2013, une réunion internationale d’experts a été organisée au siège de l’UNESCO à Paris. Elle a abouti à l’adoption d’un « Plan d'action pour la réhabilitation du patrimoine culturel et la sauvegarde des manuscrits anciens du Mali ».

La conférence fera donc le point sur l’état de mise en œuvre de ce plan d’action et les principales activités menées seront présentées. Aussi, les bonnes pratiques relatives au rôle de la culture dans la construction de la paix et de la cohésion sociale seront partagées, ainsi que des propositions d’actions pour une meilleure dissémination des résultats du programme. La conférence permettra également d’envisager les perspectives pour la deuxième phase du programme avec un accent particulier sur la recherche scientifique et la valorisation des manuscrits anciens.

Plus que la reconstruction des édifices, ce programme a permis de contribuer à renforcer la cohésion sociale et la paix, tout en permettant aux populations de recouvrer leur identité et leur dignité.

 

*Ce programme a été réalisé grâce au soutien financier de l’Union européenne, de la Suisse, de la Norvège, des Pays Bas, et de l’AIMF, a également reçu l’appui de la MINUSMA, Craterre, de la France, ICCROM, ICOMOS, de l’Ordre des architectes du Mali, SAVAMA-DCI, IHEERI-ABT, AUDEX, CID.

 

Pour plus d’information : http://fr.unesco.org/countries/field-offices/bamako

Les journalistes souhaitant couvrir cet événement sont priés de s’accréditer aux contacts suivant :

Clarisse NJIKAM, Bureau de l’UNESCO à Bamako,

Tel : + 223 20 23 34 92/93. Portable : +223 74 41 97 86, pc.njikam@unesco.org

 

Modibo Bagayoko, Bureau de l’UNESCO à Bamako,

Tel : + 223 20 23 34 92/93. Portable : +223 76 28 70 08, b.modibo@unesco.org