Rejoignez-nous pour la Semaine de l'apprentissage mobile 2015 !

MLW15-1_11.jpg

© UNESCO

L’UNESCO invite actuellement les personnes intéressées à s’inscrire et à soumettre des propositions de présentations en vue de la Semaine de l’apprentissage mobile 2015 (MLW 2015). Organisée chaque année, la Semaine de l’apprentissage mobile est la conférence phare de l’UNESCO qui examine comment les technologies devenues abordables peuvent élargir l’accès à l’éducation et améliorer la qualité des possibilités d’apprentissage.

L’UNESCO a le plaisir d’annoncer que la MLW 2015 sera organisée en partenariat avec ONU Femmes. En tant qu’institution chef de file des Nations Unies pour les questions relatives aux femmes, ONU Femmes renforcera encore le prestige et l’impact de la MLW qui est déjà considérée comme une manifestation importante. 

La MLW 2015 aura pour thème « La technologie, source d’autonomie des filles et des femmes ». Elle se tiendra au Siège de l’UNESCO du 23 au 27 février 2015 à Paris, France. 

La manifestation vise à démontrer comment la technologie – qu’il s’agisse de téléphones portables de base ou de puissantes tablettes tactiles – aide à ouvrir la voie à de nouvelles possibilités éducatives et à améliorer l’égalité des genres, à la fois dans l’éducation et au-delà.

La semaine comprendra quatre types de manifestations secondaires :

  • Ateliers (lundi 23 février)
  • Colloque (mardi 24 et mercredi 25 février)
  •  Forum des hauts responsables (jeudi 26 février)
  •  Séminaire de recherche (vendredi 27 février) 

Le thème de l’autonomisation des filles et des femmes est essentiel car l’accès à un enseignement de qualité reste profondément inéquitable pour des millions de filles à travers le monde. 

La nature et l’ampleur des inégalités diffèrent d’un pays à l’autre, mais les problèmes les plus graves ont tendance à se concentrer en Afrique et en Asie du Sud. Dans ces régions, il n’est pas rare de trouver seulement 7 filles scolarisées pour 10 garçons. Le Rapport mondial de suivi sur l’EPT 2013-2014 résume la situation sans ambiguïté : dans le monde, « les filles courent plus de risques que les garçons de ne pas avoir accès à l’éducation primaire » et « les cas les plus extrêmes d’inégalités dans l’enseignement secondaire continuent d’affliger les filles ». 

Ces disparités se traduisent par des taux d’alphabétisation très inégaux chez les hommes et les femmes. Dans le monde, deux adultes analphabètes sur trois sont des femmes. Dans un petit nombre de pays, le taux d’alphabétisation des femmes ne dépasse pas encore les 50 %. Les problèmes sont similaires chez les jeunes : sur les 126 millions de jeunes analphabètes, 61 % sont des jeunes femmes. La lutte contre l’analphabétisme est devenue, dans une large mesure, synonyme de renforcement de l’apprentissage des filles et des femmes. 

Dans les pays en développement, les femmes sont confrontées à des difficultés particulières lorsqu’il s’agit d’utiliser l’information et les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour ouvrir des opportunités éducatives. Dans le monde, les hommes utilisent les TIC beaucoup plus souvent que les femmes, que ce soit pour leur apprentissage ou à des fins professionnelles. Cette situation est en partie due à un problème d’accès. Dans les pays à revenu faible ou moyen, une femme a 21 % moins de chance qu’un homme de posséder un téléphone portable, et l’écart est similaire en ce qui concerne l’accès à Internet. Les femmes sont près de 25 % moins nombreuses que les hommes à disposer d’une connexion Internet dans les pays en développement, et cet écart s’élève à près de 50 % dans certains pays. 

C’est pour ces raisons que la MLW 2015 se penchera sur les moyens d’exploiter au mieux la technologie mobile afin d’améliorer l’éducation et d’accélérer l’apprentissage des filles et des femmes. 

Des participants du monde entier démontreront comment les appareils mobiles et les contenus numériques peuvent aider à combler les inégalités d’accès, de connaissances et de confiance entre les hommes et les femmes. 

Rejoignez l’UNESCO et ONU Femmes à Paris pour cette importante manifestation ! Les inscriptions sont désormais ouvertes et les soumissions de propositions seront acceptées jusqu’à fin novembre 2014. Pour en savoir plus, consultez le site Web de la manifestation.