« Repenser l’éducation » au Salon européen de l’éducation (Paris, 20 novembre 2015)

À la lumière de l’adoption de l’agenda Éducation 2030, contenu dans le Programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030, la Commission nationale française pour l’UNESCO et la Ligue française de l’enseignement organisent une table ronde sur la publication de l’UNESCO « Repenser l’éducation : Vers un bien commun mondial ? »

La table ronde se tiendra au Salon européen de l’éducation, le vendredi 20 novembre, de 15h15 à 17h (Forum Jean Macé, niveau 7-2, Paris Expo, Porte de Versailles).

Présidée par Daniel Janicot, Conseiller d’État honoraire, ancien Sous-Directeur général de l’UNESCO et Président de la Commission nationale française pour l’UNESCO, la table ronde réunira le Professeur Georges Haddad, ancien directeur de l’Équipe de recherche et de prospective en éducation de l’UNESCO ; Florence Robine, Directrice générale de l’enseignement scolaire au Ministère français de l’Éducation ; Nathalie Mons, professeur de sociologie à l’Université de Cergy-Pontoise et Présidente du Conseil national d’évaluation du système scolaire, et Lydia Ruprecht, chef d’équipe pour l’éducation à la citoyenneté mondiale à l’UNESCO.

« Repenser l’éducation » sert de référence normative pour aider à contextualiser l’objectif d’Éducation 2030 visant à assurer une éducation inclusive et équitable de qualité et un apprentissage tout au long de la vie pour tous d’ici à 2030. C’est le fruit du travail d’un Groupe d’experts de haut niveau mis en place par la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova afin de repenser l’éducation dans un nouveau contexte d’apprentissage mondial.

Le Professeur Georges Haddad, qui a lancé les travaux du Groupe, indique que « cette publication a vocation à être examinée et analysée à tous les niveaux de l’enseignement ».

La publication est un appel au dialogue politique sur les principes qui gouvernent l’éducation dans le contexte actuel changeant, complexe et incertain. C’est également un appel au débat public sur l’objet et l’organisation de l’éducation en tant qu’entreprise et responsabilité commune. Comme le fait remarquer le coprésident du Groupe d’experts de haut niveau, le Professeur John Morgan, « c’est une publication courte sur un grand sujet ».

« Il n’est de force de transformation plus puissante que l’éducation – pour promouvoir les droits de l’homme et la dignité, pour éliminer la pauvreté et approfondir la durabilité, pour construire un avenir meilleur pour tous […] C’est pourquoi nous devons à nouveau voir les choses en grand et repenser l’éducation dans un monde en mutation. Pour cela, nous devons débattre et dialoguer à tous les niveaux, et c’est l’objectif de cette publication : formuler des aspirations et être une source d’inspiration, avec une vraie résonance pour l’époque nouvelle », indique la Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova.

Liens :