Le Représentant de l’UNESCO au Mali reçu par Mme le Ministre de la Recherche Scientifique

07 Avril 2016

Bamako, 4 avril 2016 – Dans le but d’établir une coopération de travail avec le Ministère de la Recherche Scientifique, M. Lazare Eloundou, Représentant de l’UNESCO au Mali a été reçu par Madame Assétou Founè Samake, Ministre de la Recherche scientifique, le vendredi 01 avril 2016. Les échanges ont porté sur la politique nationale de Science, Technologie et de l’Innovation et la Promotion des filières scientifiques et techniques au Mali.

Mme le Ministre a, d’abord remercié le Représentant de l’UNESCO d’avoir effectué  le déplacement et a saisi cette opportunité pour ébaucher des pistes de collaboration entre les deux institutions à savoir : la finalisation de la Politique Nationale en Science, Technologie et Innovation (PNSTI) ; l’élaboration d’une nouvelle Politique Nationale de la Recherche Scientifique ; l’organisation des Assises nationales de la recherche scientifique et la mise en place  officielle d’un comité de rédaction ;  la promotion des filières scientifiques et techniques au Mali et l’organisation de la journée de la renaissance scientifique qui sera célébrée le 30 juin prochain connue sous le vocable « Fête des sciences ». Elle a souhaité l’accompagnement de l’UNESCO en tant que principale agence des Nations Unies responsable de la recherche scientifique, dans la mise en œuvre de ces activités prioritaires de son département pour l’année 2016.

M. Eloundou à son tour a félicité Madame Assétou Founè Samake pour sa nomination à la tête du département de la Recherche Scientifique et il l’a rassuré que l’UNESCO ne ménagera aucun effort pour accompagner le Mali dans ces efforts de renforcement de ses instruments de politique en science, technologie et innovation et de ses capacités institutionnelles dans les domaines de la science et de l’ingénierie. Il l’a informé que le bureau de l’UNESCO à Bamako appuierait l’organisation des Assises nationales pour permettre la prise en compte, des orientations de l’agenda 2063 de l’Union Africaine, de la stratégie Afrique de l’UNESCO en matière de STI, et la méthodologie GO-SPIN. Ces orientations qu’il considère importantes permettront de pour finaliser le document de politique nationale des STI, en prenant en compte les recommandations des Assises, ainsi que les résultats de l’atelier pour la promotion des filières scientifiques et techniques pour les filles qui sera organisé dans les semaines à venir.

Il a enfin réitéré tout son engagement et sa disponibilité pour promouvoir la vision de son organisation dans le domaine des sciences au Mali en général et auprès du département ministériel en particulier.