La République du Congo et l’UNESCO unissent leurs forces pour renforcer la recherche et l’innovation

Le 17 décembre, la Directrice générale, Irina Bokova et le ministre de la recherche scientifique et de l’innovation technologique de la République du Congo, Bruno Jean Richard Itoua ont signé un accord financé par le Congo à hauteur de 400 000 dollars, qui couvrira une période de trois ans, pour renforcer les capacités dans le domaine scientifique, technologique et de l’innovation (STI) du Congo.

L’accord doit notamment permettre à la recherche et à l’innovation de devenir les moteurs du développement économique, social, humain et culturel du pays. Il s’agira notamment de faire une mise à jour de la situation de la recherche et de l’innovation, de mettre en place des instruments de politique adéquats, ainsi que de valoriser la recherche et l’innovation dans le pays.

« Cet accord vient renforcer la coopération de  longue date entre l’UNESCO et la République de Congo »,  a dit la Directrice générale. « C’est une confirmation de la volonté des deux partenaires de renforcer  cette coopération. L’UNESCO s’engage à fournir une assistance technique au gouvernement de la République du Congo pour la réforme et la mise en œuvre de sa politique STI ». « Le renforcement des capacités dans les STI est primordiale » ajouta le ministre Bruno Jean Richard Itoua. « La République du Congo fait pleinement confiance à l’expertise de l’UNESCO dans ce domaine. »

Cet accord s’inscrit dans une continuité de la coopération entre l’UNESCO et la République du Congo dans le domaine des sciences. En 2004, le Congo avait sollicité l’appui de l’UNESCO pour élaborer sa politique scientifique et technologique. Un plan d’action pour la période 2010-2016 avait alors été élaboré. L’Accord favorise l’élaboration et la mise en œuvre d’une stratégie favorisant la modernisation et l’industrialisation du pays.

Plus d'informations :