Les réserves de biosphère à l’honneur du 14 au 19 mars à Lima

De nouvelles réserves de biosphères seront désignées au cours de la prochaine session du Conseil international de coordination du Programme de l’UNESCO sur l’Homme et la biosphère (Man and the biosphere, MAB) qui se réunit à Lima (Pérou) du 18 au 19 mars.

            Le Conseil se prononcera sur une vingtaine de candidatures nouvelles ou l’extension de réserves existantes. Au total, 32 candidatures issues de 23 pays seront examinées : Algérie, Australie, Canada, Espagne, Ghana, Haïti, Honduras, Indonésie, Iran, Italie, Japon, Kazakhstan, Madagascar, Maroc, Mexique, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal, République de Corée, Roumanie, Royaume-Uni et Tanzanie. 

            Le Conseil se tiendra au lendemain du IVe Congrès mondial des réserves de biosphère, organisé du 14 au 17 mars dans la capitale péruvienne. Ce Congrès réunira plus d’un millier de spécialistes afin de convenir d’une feuille de route pour les dix années à venir pour le programme de l’UNESCO sur l’Homme et la biosphère.  L’objectif est de renforcer la gestion des réserves de biosphère dont la vocation est de concilier la conservation de la biodiversité et son utilisation durable, en concertation avec les populations locales.

            Des gestionnaires de réserves de biosphère, des représentants de gouvernements, du monde scientifique, du secteur privé et d’organisations des Nations Unies et d’ONG échangeront leurs expériences sur le rôle des réserves de biosphère. Au terme du Congrès seront adoptés la Déclaration de Lima et le Plan d’action 2016-2025 qui orienteront la gestion des réserves de biosphère au cours des dix prochaines années.

            Organisé par l’UNESCO en collaboration avec le ministère de l’Environnement et le Service national des aires naturelles protégées du Pérou (SERNANP), le Congrès mondial se tient pour la première fois en dehors de l’Europe. Les éditions antérieures ont eu lieu au Bélarus et en Espagne (Minsk en 1984, Séville en 1985 et Madrid en 2008).

Le Réseau mondial des réserves de la biosphère compte à ce jour 651 sites répartis dans 120 pays. Il  réunit des sites aussi divers que le lac cambodgien Tonle Sap ; la Mare aux hippopotames au Burkina Faso ; la réserve de biosphère de Huascarán (Pérou) ou le Parc national des Cévennes (France) ou encore El Trifinio, une réserve transfrontalière entre le Honduras, le Guatemala et El Salvador . Près de 160 millions de personnes y vivent.

            Le Programme sur l’Homme et la biosphère, créé par l’UNESCO au début des années 1970, est un programme scientifique intergouvernemental visant à améliorer les relations entre les habitants de la planète et leur environnement naturel au niveau mondial.

***

Plus d’information et programme complet du Congrès

Le Congrès se tiendra au Gran Centro de Convenciones de Lima, avenida La Arqueología 161 - San Borja. Les journalistes qui souhaitent le couvrir sont priés de s’accréditer.

Contacts: Claudia Zevallos Huaman. SERNANP. congresoreservabiosfera(at)sernanp.gob.pe

Lucía Iglesias Kuntz. UNESCO l.iglesias(at)unesco.org

Andrea Herman UNESCO a.herman@unesco.org