Réserves de biosphère: les possibilités de développement durable pour les collectivités locales

Le Service National des Zones Naturelles Protégées (SERNANP), le programme de l’UNESCO sur l’Homme et la biosphère (MAB), ainsi que l’Organisation Allemande de Coopération Internationale (GIZ) ont organisés conjointement l'atelier intitulé “Les réserves de biosphère, une occasion pour promouvoir des produits et services différenciés", tenu à Lima (11-13 Mars 2015). L'atelier a réuni des représentants de gouvernements régionaux, les maires et les associations de producteurs des quatre réserves de biosphère péruviennes, ainsi que des représentants des réserves de biosphère colombiennes et espagnols.

La Réserve de biosphère Oxapampa-Ashaninka-Yanesha a fait une présentation sur le café Villa Rica qui est produit dans la réserve et a reçu une reconnaissance nationale et internationale. De plus, la Réserve de biosphère Noroeste a présenté huit projets menés conjointement avec l’Etat Péruvien et les populations locales afin de développer des activités productives dans la région de Tumbes.

L'atelier a également reçu deux invités d'honneur qui ont partagés leurs expériences concernant leurs propres réserves de biosphère: M. Antonio San Blas de la Réserve de biosphère de La Palma (Espagne) et Mme Marie June Mow Robinson de la Réserve de biosphère de Seaflower (Colombie). Les deux invités ont expliqués de façon éducative et interactive les différentes étapes et défis que leurs deux réserves de biosphère ont dues traverser. Ils ont discuté des avantages socio-économiques obtenus par la promotion de produits et services issus de leurs réserves de biosphère, ainsi que leur contribution au développement durable.

Les quatre réserves de biosphère péruviennes, avec que le Gran Pajatén qui essaye actuellement d’obtenir la nomination pour devenir la cinquième réserve de biosphère du Pérou, ont travaillés en groupes afin d’identifier leurs forces et faiblesses, les services et produits potentiels, ainsi que les différentes étapes nécessaires pour développer une marque commune de réserve de biosphère.

Le directeur de SERNANP, M. Pedro Gamboa, a déclaré que cet événement constituait une étape importante pour la préparation du Congrès International des Réserves de Biosphère. Ce dernier devrait se tenir en Mars 2016 au Pérou, avec l’objectif de servir de plate-forme pour partager différentes expériences pour la conservation des réserves de biosphère et promouvoir le développement durable dans la région.