Le rôle destructeur de la propagande, thème de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste

holocauste.jpg

© UNESCO

« Des mots au génocide : Propagande antisémite et Holocauste » est le thème choisi cette année pour commémorer la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste (27 janvier). Des tables rondes, des expositions et une cérémonie officielle seront l’occasion d’une réflexion sur les origines et les conséquences des discours de haine ainsi que sur la nécessité de promouvoir une éducation fondée sur les droits humains.

Pour commémorer cette date, l’UNESCO organise deux tables rondes : « Une histoire de génocide et de discours de haine » (14h30, salle IV) et « À la lumière du passé : lutter contre l’antisémitisme et le discours de haine au temps présent » (16h30, salle IV), auxquelles participeront des universitaires, des représentants des Nations Unies, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et des représentants d’organisations de la société civile.

À 19h30 (Salle I), débutera une cérémonie officielle en présence d’Irina Bokova, Directrice générale de l’UNESCO, d’Eric de Rothschild, Président du Mémorial de la Shoah de France,  de Carmel Shama Hacohen, Ambassadeur, Délégué permanent d’Israël auprès de l’UNESCO, et de Roman Kent, Président du Comité international d’Auschwitz et rescapé du ghetto de Lodz et des camps de concentration d’Auschwitz, Mertzbachtal, Dornau et Flossenburg. La cérémonie sera clôturée par un concert du Chœur de l’Armée française, sous la direction de la capitaine Emilie Fleury.

Deux expositions accompagneront cette commémoration. La première, proposée par le Musée Mémorial de l’Holocauste des Etats-Unis et intitulée « L’Etat manipulateur : le pouvoir de la propagande nazie » sera présentée en Salle Miró, du 25 janvier au 11 février 2016. La seconde, « A comme Adolf : enseigner les valeurs nazies aux enfants allemands » présentée par la Bibliothèque Wiener du Royaume-Uni, sera visible sur les grilles du Siège de l'UNESCO du 25 janvier au 28 février.

A l’occasion de la journée internationale, l’UNESCO et la Commission européenne, en partenariat avec l’Institut Georg Eckert de recherche internationale sur les manuels scolaires (Allemagne), lancent une nouvelle étude comparative pour dresser un état des lieux de de l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste dans l’Union européenne. Les résultats de cette analyse, intitulée The Holocaust and Genocide in Contemporary Education: Curricula, Textbooks and Pupils’ Perceptions in Comparison, [Holocauste et génocide dans l’éducation contemporaine : comparaison des programmes, des manuels scolaires et de la perception des élèves],  devraient contribuer à développer des bonnes pratiques et des méthodes pédagogiques en matière d’enseignement sur l’Holocauste.  

La Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste a été créée en 2005 par la résolution 60/7 de l’Assemblée générale des Nations Unies encourageant les Etats-membres à « élaborer des programmes éducatifs qui graveront dans l’esprit des générations futures les enseignements de l’Holocauste afin d’aider à prévenir les actes de génocide».

****

Plus d’information

Retransmission en direct de la table ronde

Retransmission en direct de la cérémonie

****

Les journalistes souhaitant couvrir la cérémonie sont priés de s’accréditer auprès du service de presse de l’UNESCO.

Contact : Laetitia Kaci l.kaci(at)unesco.org / +33 (0) 1 45 68 17 72